Les nuages s'amoncellent, les constructeurs sont de plus en plus pessimistes, mais qu'importe : 93% des concessionnaires britanniques interrogés par Close Brothers Motor Finance sont "confiants" concernant leurs affaires, du moins pour ce qui concerne les 12 prochains mois.

La perspective d'un Brexit sans accord est toutefois la première préoccupation citée par ces mêmes distributeurs : 50% d'entre eux avouent s'en inquiéter, soit une progression de 24% de cet item entre la précédente enquête de juillet 2018 et celle réalisée le mois dernier. Loin derrière le Brexit, les interdictions de circulation des véhicules diesels arrive en deuxième position des inquiétudes, mais pour seulement 10% des concessionnaires.

L'optimisme des distributeurs d'Outre-Manche provient sans doute des bons résultats du marché britannique en février : 81 169 immatriculations de véhicules particuliers neufs, soit +1,4%. La société des constructeurs britanniques SMMT se satisfait de voir que les ventes de véhicules à motorisations alternatives ont progressé de 34% sur le mois écoulé.