PSA a annoncé des « résultats historiques » pour l’exercice 2018. Le groupe français a commercialisé 3,88 millions de véhicules dans le monde (+6,8%) et engrangé un chiffre d’affaires de 74 milliards d’euros (+18,9%). Celui de la division automobile Peugeot Citroën DS (PCD) s’établit à 43 milliards d’euros, soit une hausse de 5,6% qui, selon PSA, « provient notamment du mix produit (+4%), de l’amélioration des mix volume et pays (+1,2%), des ventes aux partenaires (+1,7%) et des prix (+1,3%), qui compensent les effets négatifs des taux de change (-2,7%) ». Le chiffre d’affaires de la division automobile Opel-Vauxhall (OV) s’élève à 18,3 milliards d’euros sur l’exercice 2018, un montant à mettre en relief avec les 7,2 milliards d’euros enregistrés lors des cinq derniers mois de 2017 (PSA inclut les résultats d’Opel depuis le 1er août 2017).

-A lire aussi Faurecia publie de bons résultats annuels

« Peugeot Citroën DS a réalisé des progrès significatifs pour la cinquième année consécutive et achève la première phase du plan stratégique Push to Pass avec des résultats exceptionnels. Cela démontre la capacité de notre groupe à générer une croissance rentable et récurrente. Opel Vauxhall a jeté les bases d'un avenir durable avec le plan PACE! et a la volonté de libérer du potentiel supplémentaire. Nous entrons à présent dans la deuxième phase du plan Push to Pass avec confiance, dans un contexte de vents contraires encore plus forts. Nul doute que notre approche agile, centrée sur le client et socialement responsable fera la différence », commente Carlos Tavares, président du directoire de PSA.

Le résultat opérationnel courant du groupe s’élève à 5,7 milliards d’euros (+43%), dont 3,6Mds€ pour Peugeot Citroën DS (+21,9%) et 859 millions d’euros pour Opel-Vauxhall (contre une perte de 179 M€ pour les 5 derniers mois de 2017).

La marge opérationnelle courante du groupe a affiché 7,7%, en hausse de 1,3 point par rapport à 2017.

Enfin, le résultat net de PSA s’est élevé à 2,82 milliards d’euros, soit un bond de 47% par rapport à l’exercice 2017 (1,92 Md€).

Sur la période 2019-2021, le groupe français se fixe pour objectif d’atteindre une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour la division automobile.