Un an après l'acquisition du groupe Deruaz, le groupe Central Autos, dirigé par Jean-Patrick Coquillat et son fils Edouard, a ouvert le 2 janvier 2019 ses nouvelles concessions Audi et Volkswagen de Saint-Fons (69). Les deux affaires jouxtent celle de Hyundai, inaugurée en 2016 au sein du pôle automobile de Lyon sud. Avec ces ouvertures, l’opérateur a arrêté la distribution de Volkswagen à Saint-Priest (le site est en passe d’être revendu) et retiré les anneaux de la façade du point de vente de la rue Paul Santi (8e arrondissement), remplacés depuis janvier par le logo de Mitsubishi (voir plus bas). Le groupe vise 1 300 Volkswagen et 1 000 Audi en 2019 à Saint-Fons.

concession Audi Saint-Fons Coquillat Central Autos
Avec ces nouvelles implantations, qui bénéficient d’une forte visibilité le long du périphérique sud, les dirigeants entendent notamment accroître le volume de vente à particulier. « Au-delà des volumes additionnels attendus, ce regroupement des affaires se révèle vraiment bénéfique en termes d'ambiance de travail, de culture d'entreprise et d’harmonisation des pratiques au sein des équipes des concessions, notamment à l'égard du client. Sur le plan du management, c’est fabuleux », confie Edouard Coquillat, directeur général du groupe.

Retrouvailles et ambitions avec Mitsubishi


Depuis janvier 2019, Central Autos a donc repris la distribution de Mitsubishi à Emil Frey. Il représente la marque nippone au sein d’un point de vente de 4 000 m2 situé dans Lyon intra-muros, sur un axe routier dont le flux sera amené à fortement progresser dans les prochaines années, selon les dirigeants. Avec la reprise du panneau en Isère l'an passé, suite au rachat du groupe Deruaz, il couvre désormais une partie du Rhône et de l'Isère avec Mitsubishi.

« Je retrouve un peu cette même situation que nous avions connue en 2013 lorsque nous avons commencé avec Hyundai. D'ailleurs, pour l'anecdote, nous avions entamé les discussions avec Patrick Gourvennec à l'époque, alors directeur général de Hyundai France, et c'est avec lui que nous échangeons désormais pour Mitsubishi. Nous repartons presque de zéro avec cette marque. 2019 sera une année de structuration mais nous mettons un point d'honneur à ce que cela fonctionne. Nous voulons contribuer au développement de Mitsubishi », confient les deux dirigeants. Pour cette première année, le contrat a été fixé à 185 voitures neuves.

En 2018, le groupe Central Autos, dont le nom coiffe désormais l’ensemble des concessions du Rhône et de l’Isère, a commercialisé 4 600 voitures neuves, 3 300 VO et réalisé près de 150 millions d’euros de chiffre d’affaires.