Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Parot a atteint 262,7M€ au premier semestre 2018, soit une progression de 26,9 % par rapport à la même période de l’an passé. A périmètre constant, la croissance organique du chiffre d’affaires ressort à +11,8%, une hausse portée par la performance réalisée sur les véhicules d’occasion (+36,5% en volumes consolidés et +24,8% en organique), via le réseau physique mais également à travers la nouvelle plateforme digitale zanzicar.fr.« Le développement de zanzicar.fr reste conforme à la feuille de route que s’était fixée le groupe avec une progression continue des indicateurs de performance (visites, transformation, coûts d’acquisition et ventes). L’accélération commerciale observée devrait permettre d’absorber progressivement les coûts de structure engagés dans le cadre du déploiement de cette activité lancée il y a 16 mois », commente l’opérateur, qui avait profité du Mondial de l’auto de Paris pour présenter sa vitrine au grand public.

Les investissements consentis en faveur du digital continuent de peser sur les résultats financiers du groupe. Ce pôle affiche un ebitda (ou excédent brut d'exploitation) de -1,3M€ sur la période pour un résultat d’exploitation de -1,6M€. Le groupe table sur une réduction des pertes au second semestre 2018 et maintient son objectif « d’atteindre un trend d’ebitda mensuel à l’équilibre d’ici à la fin 2018 ».

Des résultats financiers dans le rouge


Au global, sur ce premier semestre, le résultat d’exploitation du groupe a été négatif, ce dernier ayant subi une perte de 500 000 euros sur la période. Le résultat exceptionnel ressort à -1M€. Son résultat net s’est également dégradé, la perte s’élevant à 2,6 millions d’euros.

Sur le pôle véhicules particuliers, le résultat d’exploitation se situe à 0,2M€. Si la contribution du réseau historique est stable, les sites intégrés depuis fin 2016, « qui n’ont pas encore atteint les standards de rentabilité du groupe », constituent le deuxième facteur de pertes pour le groupe : -0,9M€ d’ebitda et -1,4M€ de résultat d’exploitation au premier semestre 2018. « Nos résultats financiers restent inférieurs à nos attentes, admet Alexandre Parot, PDG du groupe. Ils sont principalement impactés par la sous-performance des points de vente de véhicules particuliers acquis par le groupe depuis fin 2016. Nous avons d'ores et déjà pris les mesures correctives nécessaires et constatons les premiers effets positifs ». Ces mesures correctives portent sur le management des sites, le redimensionnement des équipes et la redéfinition de la politique commerciale. Ce travail doit conduire à « une amélioration sensible des résultats de ce pôle dès le second semestre 2018 ».

Un rebond de la rentabilité attendue


Enfin, pour le pôle véhicules commerciaux, l’ebitda s’établit à 0,7M€ (contre 1,5M€ un an plus tôt), alors que le résultat d’exploitation augmente de 1,1M€, pour se situer à 0,9M€ au premier semestre 2018 (-0,1M€ en 2017). « Ces variations sont directement liées à la fin du processus de déstockage de poids lourds dont la valeur avait été provisionnée sur les exercices précédents », précise l’opérateur.

Sur l’exercice 2018, le groupe Parot table sur un chiffre d’affaires compris entre 525 et 535M€. Il vise également « un net rebond de sa rentabilité sur la seconde moitié de l’exercice, « sans toutefois confirmer à ce stade son objectif d’ebitda en croissance par rapport à l’exercice 2017 ».