La Chine est aujourd’hui le plus important marché automobile mondial avec plus de 25 millions d’unités vendues en 2020, mais son industrie automobile se révèle particulière. Alors que les constructeurs étrangers sont obligés de nouer des joint-ventures avec les entreprises locales s’ils veulent pouvoir diffuser leurs modèles sur ce marché géant, les constructeurs locaux s’apparent plutôt à des assembleurs.
En effet, la plupart des huit principaux acteurs du marché chinois de l’automobile assemblent plus de voitures étrangères sous licence qu'ils ne vendent sous leur propre marque. Et cette proportion a tendance à s’agrandir, à l’exception notable de SAIC, GAC et Changan. Voici le détail, selon les chiffres rassemblés par le cabinet Inovev.

À LIRE. Le marché automobile chinois a bien résisté en 2020

FAW : 92 % de voitures produites sous licence

Les chiffres recueillis par le cabinet Inovev nous apprennent que la grande majorité (92 %) des véhicules assemblés par FAW en 2020 étaient des voitures sous licence. Les modèles Volkswagen représentaient 48 % de sa production et les modèles Toyota, 44 %. Les véhicules spécifiques à FAW ne pèsent plus que 8 % de la production contre 15 % en 2010 et 12 % en 2015.

Dongfeng : 89 % de voitures produites sous licence

Plus diversifié, Dongfeng assemble des voitures sous licence pour le compte de deux constructeurs japonais, un constructeur sud-coréen et un français. Soit 89 % de sa production. Nissan et Honda représentent respectivement 45 % et 33 % du total, tandis que la proportion de Kia atteint 9 %. Auparavant actionnaire de PSA et désormais détenteur de 4,91 % du capital du nouveau groupe Stellantis, Dongfeng consacre 2 % de sa production à des modèles Peugeot et Citroën. Enfin, les 11 % restants concernent ses propres véhicules, contre 25 % en 2010 et 12 % en 2015.

Beijing : 89 % de voitures produites sous licence

Le constructeur automobile chinois Beijing produit sous licence des modèles pour le compte de Mercedes-Benz (49 %), Hyundai (34 %) et Mitsubishi (6 %). Ses propres véhicules ne représentent plus que 11 % de sa production en 2020, contre 14 % en 2010 et 12 % en 2015.

SAIC : 87 % de voitures produites sous licence

Selon le cabinet Inovev, 87 % de la production réalisée par SAIC est en fait constituée de voitures assemblées pour le compte de General Motors (49 %) et Volkswagen (38 %), tandis que seulement 13 % des modèles sortant de ses chaînes de montage sont des voitures qui lui sont propres. Contrairement à ce que l'on observe chez la plupart des principaux constructeurs chinois, cette proportion augmente puisque les modèles SAIC ne pesaient que 7 % en 2010 et 10 % en 2015.

Brilliance : 81 % de voitures produites sous licence

Selon les chiffres du cabinet Inovev, 19 % de la production de Brilliance concerne des véhicules maison, contre 77 % en 2010 et 36 % en 2015, soit une chute importante de cette proportion. En 2020, les chaînes de montage Brilliance se consacraient ainsi à 81 % à la production de modèles BMW.

GAC : 70 % de voitures produites sous licence

Au même titre que SAIC, le constructeur chinois GAC produit de plus en plus de voitures pour son compte. La proportion est, en effet, passée de 7 % en 2010 à 24 % en 2015, pour atteindre 30 % en 2020. GAC continue toutefois d’assembler des véhicules sous licence Honda à hauteur de 66 %, mais aussi des modèles de l’ex-groupe FCA à hauteur de 4 %.

Changan : 44 % de voitures produites sous licence

Si l’on en croit les chiffres dévoilés par Inovev, les véhicules produits sous licence par Changan atteignent aujourd’hui 44 %. Le constructeur chinois assemble ainsi des modèles Ford (18 %), mais aussi Mazda (14 %) et Suzuki (2 %). Toutefois, les modèles fabriqués pour son propre compte augmentent, puisque de 47 % en 2015 la proportion est passée à 66 % en 2020. Notons toutefois qu’elle était pointée à 57 % en 2010.

Chery : 8 % de voitures produites sous licence

Le constructeur automobile Chery fait office d’exception parmi ses compatriotes, car l’immense majorité des véhicules (92 %) qui sortent de ses chaînes de montage sont des modèles maison. Depuis 2016, Chery assemble toutefois des voitures Jaguar et Land Rover.