Le « Day Repair », la nouvelle lubie d’Autodistribution ? Non, le groupe sait où il va et pourquoi il le propose désormais à son réseau AD. Ce nouveau concept a d’ailleurs été exposé lors de la 3e édition du congrès des réseaux AD, organisé du 27 au 30 septembre 2018 à Malte.

En préambule, Odette Dantas, directrice générale adjointe du GIPA France (observatoire de référence du marché de l’après-vente automobile) a notamment présenté quelques chiffres sur la carrosserie : si le parc auto a un âge moyen de plus de 9 ans, 72% de ses véhicules sont stigmatisés par des dégâts carrosserie. Côté véhicules neufs avec ses 2,1 millions d’unités vendues en 2017, sur 100 accidents, 84 cas laissent des chocs mineurs et 75% d’entre eux ne sont pas réparés.

C’est pourquoi Autodistribution a choisi de se positionner sur ce marché et a annoncé le lancement d’un service dédié à la carrosserie rapide. Il se réalisera prochainement dans le réseau AD en s’appuyant sur un seul principe : un poste de travail, un technicien, une journée. Alors qu’une intervention traditionnelle s’étend sur deux jours, le concept de la carrosserie rapide durera moins d’une journée et impliquera moins de mouvements de véhicule sur toute la durée d’immobilisation, pour passer de six à deux seulement. Une zone dédiée sera mise à disposition pour avoir tout à 30 secondes de soi.

« Nous prévoyons une phase pilote de douze mois en 2019 impliquant de nombreux carrossiers. Le déploiement à l’échelle nationale est quant à lui prévu pour le second semestre 2020 », déclare Stéphane Montagne, responsable national des activités carrosserie chez Autodistribution.

Avec ce nouveau mode d’organisation, les objectifs sont multiples. Autodistribution souhaite que son réseau AD gagne en productivité en réduisant les durées d’immobilisation mais, surtout, d’améliorer la satisfaction client en s’adaptant aux besoins de tous les automobilistes.