Quelques semaines après la signature des contrats distributeur en Allemagne, avec l’association des partenaires Volkswagen et Audi, l’adoption des contrats importateur constitue une étape clé dans la nouvelle stratégie de distribution adoptée par Volkswagen.

Le groupe allemand rapporte ainsi que les marques Audi, Škoda, Volkswagen Véhicules Utilitaires, Volkswagen et leurs partenaires provenant de dix importateurs européens ont signé les nouveaux contrats importateur mi-septembre, à Wolfsburg. « Des contrats avec les sociétés du groupe dans quinze autres marchés ont également été échangés », précise le groupe. Certains marchés européens n’ont donc pas encore apposé leur signature. 

Ces contrats, qui « jettent les bases d’un réalignement de l’activité vente pour les 10 prochaines années », doivent notamment dessiner un nouveau business model qui fera la part belle à la digitalisation et « permettre d’adopter une approche client commune avec les importateurs et les distributeurs. Ils constituent également une condition préalable importante pour commercialiser les nouveaux véhicules 100% électrique du groupe », précise Volkswagen.

« Le futur système connecte le client, le véhicule et le distributeur via une identification claire. Il crée un triangle pour les contacts client et les relations client, et permet des offres individualisées. Cela s’applique également lorsque le client rend visite au distributeur, navigue sur le site web du constructeur ou utilise une application », illustre par exemple le groupe. Des nouveaux services, tels que la facturation pour les véhicules électriques, la gestion de flotte et l’autopartage, les applications d’e-commerce, seront disponibles.