Discount, low cost... même le contrôle technique, qui demeure une obligation légale exercée par des centres ayant une délégation de service public, n'y échappe pas. CT Easy, qui agit comme un intermédiaire entre les centres de contrôle et le grand public, a décidé de déployer aujourd'hui son concept à l'échelon national.
Quatre années durant, CT Easy aurait optimisé le remplissage de 25 centres situés dans le sud ouest. Devant le succès rencontré, il était temps de passer à un échelon plus ambitieux selon Arnaud Lorente, le fondateur : " Nous avons vendu plus de 10 500 contrôles à 1€ en quatre ans" explique-t-il, "nous avons augmenté le taux de remplissage des professionnels du contrôle technique de 60% jusqu'à 95%. Des centres ont dû embaucher, d'autres ont agrandi leurs locaux..."

CT Easy passe donc la vitesse supérieure, et propose déjà de travailler avec 150 établissements sur la France entière. Les ambitions sont élevées, puisque le but serait de voir 400 centres d'ici la fin de l'année oeuvrer pour le compte de CT Easy. L'affaire serait en bonne voie selon M. Lorente, qui fait état de "demandes quotidiennes de centres pour devenir partenaire".

Attaqué en justice voilà quatre ans sur ses contrôles à 1€ (les plaignants accusaient CT Easy de ne jamais en faire bénéficier quiconque), l'enseigne a retenu la leçon. Chaque 1er du mois, des contrôles à 1€ sont proposés, et la politique est simple : premier arrivé, premier servi. CT Easy assure que 15 000 visites périodiques à 1€ seront cédées cette année, et 150 000 autres à un tarif promotionné de 30 à 50%.

Si la politique du "1€ le contrôle" demeure une tête de gondole, il ne faut toutefois pas omettre le fait que CT Easy n'est pas un réseau, mais une centrale de réservation qui travaille avec des centres pour la plupart indépendants. De ce fait, ils ne peuvent fonctionner à perte. La majorité des contrôles proposés voient plutôt leur tarif tourner aux alentours de 40 €...  soit exactement la même chose que chez les concurrents !

Car que ce soit les grands réseaux (Dekra / Norisko, SGS, etc) ou les plus petits acteurs comme CT malin, tous connaissent la recette. Organiser des "ventes flash", faire profiter de bons de réduction, tout est bon pour attirer le client par le prix, puisque le contrôle demeure le même où qu'il soit effectué. Et au final, quelle que soit l'enseigne, le prix devient lui aussi identique d'un centre à l'autre...