Spécialiste du ciblage publicitaire, Criteo a validé un investissement de 20 millions d’euros sur trois ans pour mettre en place un laboratoire dédié à l’intelligence artificielle, baptisé « Criteo AI Lab ». Pour Jean-Baptiste Rudelle, président du groupe revenu aux affaires opérationnelles suite aux décisions d’Apple relatives aux cookies, ce sera « un centre d’excellence dédié à la création, l’expérimentation et le déploiement à grande échelle de la technologie de machine learning appliquée à la publicité ». Pour beaucoup de spécialistes, c’est aussi une question de survie par rapport à la pression exercée des géants du numérique sur le marché.

Le centre sera installé à Paris, avec des antennes à Grenoble et à Palo Alto, en Californie. "La France et Paris sont devenus plus attractifs pour les investissements et nous voulons contribuer à faire de Paris un centre pour l’intelligence artificielle", relève Jean-Baptiste Rudelle, déterminé à faire de Criteo une référence incontournable du "deep learning" au service de la publicité numérique. L’objectif est d’en finir avec les publicités subies et d’améliorer ainsi l’efficacité des annonceurs.

La direction du Criteo AI Lab a été confiée à Suju Rajan, qui a longtemps travaillé chez Yahoo, aux Etats-Unis, et fait valoir une grande expérience sur l’intelligence artificielle. « La publicité en ligne, principal modèle économique d’Internet, évolue. Notre capacité à faire face à ces changements doit s’appuyer sur des recherches dédiées à la création de nouveaux principes, modèles et algorithmes », explique Suju Rajan, par ailleurs aussi vice-présidente et responsable de la recherche chez Criteo.