Après un démarrage en douceur en janvier 2019 (+0,5%), à 65 438 unités, le marché des véhicules utilitaires d’occasion a bien accéléré en février : +4,9%, à 65 301 véhicules. Il s’est immatriculé près de 3 000 unités de plus par rapport à février 2018. Au global, le bilan est positif pour les marques françaises (+4,2%). Renault a enregistré une hausse de 5%, Peugeot de 4,4% et Citroën de 2,7%. Du côté des marques importées, Ford (+13,3%) et Mercedes-Benz (+15,4%) sont sortis du lot.

Peugeot flambe sur le moins de 1 an


Comme pour les voitures particulières, le segment des véhicules âgés de moins de 1 an a été florissant. Avec 3 798 immatriculations, il a grimpé de 8,8%. Cependant, il n’a pesé que 5,8% du marché de l’occasion, une part qui grimpe à 10% pour les VP de moins de 1 an. Sur ce segment, la croissance de Peugeot a été importante (+34,8%), grâce aux Expert (25%), Partner (+22,6%) et Boxer (+52,7%). La hausse a été forte aussi pour Citroën, qui a surfé sur les mêmes produits, à savoir le Berlingo (+37%), le Jumpy (+20,7%) et le Jumper (+41,5%). En revanche, Renault a accusé un repli de 2,9% sur ce mois, la faute principalement aux voitures de société (Clio et Megane), car les Trafic (+18,8%), Kangoo (+4,8%) et Master (+12,4%) ont progressé. Pour les marques importées, Ford (+30,6%) et Mercedes-Benz (+89%), et dans une moindre mesure Opel (+10%), ont affiché des hausses importantes, au contraire de Volkswagen dont les immatriculations ont reculé de 14,9%.

Le bond a été particulièrement spectaculaire pour le marché des VUO âgés de 1 à 2 ans : +30,6%, à 2 238 unités. Citroën (+44,1%) et Renault (+49,3%) y ont été particulièrement  dynamiques. La progression a été notable également pour la tranche des produits âgés de 2 à 4 ans (+15,4%), avec 8 829 immatriculations.

Le segment des utilitaires âgés de cinq ans et plus a grimpé de 0,9% en février, à 44 738 unités, soit 68,5% des immatriculations (62,8% pour les VP).

+2,6% à fin février


Sur deux mois, le marché des véhicules utilitaires d’occasion affiche une progression de 2,6% par rapport à la même période de l’an passé, à 130 742 unités (3 309 véhicules de plus). Les produits âgés de moins de 1 an sont en hausse de 14,5%, à 7 988 unités. Le segment des 1 à 2 ans grimpe de 30,5%, à 4 514 immatriculations, et celui des 2-4 ans de 15,2%, à 17 830 unités. Enfin, le marché des VUO âgés de cinq ans et plus accuse un repli de 1,8%, à 89 158 véhicules.