Les breaks souffrent, à l'instar des monospaces. Sur les 9 premiers mois de l'année, les breaks ont représenté 6,4% des ventes de véhicules particuliers. Soit 1,3 point de moins que l'an dernier à pareille époque, et 1,8 point de moins qu'en 2016. La chute des immatriculations, quant à elle, est de 11% cette année, avec 107 393 unités distribuées pour l'instant.

Signe particulièrement révélateur, tous les segments, hormis le M2 (les breaks familiaux) chutent de la même manière. Les parts de marché n'ont donc presque pas évolué d'une année sur l'autre.

Dans le détail des segments, l'affaire se traduit comme suit : 12 633 ventes de breaks polyvalents en 2018 (-11,1%), sachant que le segment tient à 3 modèles : la Mini Clubman, la Renault Clio Estate et la Skoda Fabia Combi. L'essentiel des immatriculations est le fait de la française, elles sont en chute de 12,2% depuis le début de l'année. Renault a d'ores et déjà fait savoir que la Clio Estate n'aurait pas de remplaçante, sachant que la nouvelle Clio devrait être présentée en mars 2019 au salon de Genève.

Les breaks compacts ne sont globalement pas en meilleure santé : 43 152 immatriculations sur 9 mois, -11,4%. Une fois encore, les volumes tiennent aux françaises. La Peugeot 308 SW se maintient plus ou moins dans la tempête (13 249 ventes, -7,8%) tandis que la Renault Mégane Estate a plus de mal : 9871 voitures neuves distribuées, -15%.

Les breaks familiaux sont enfin ceux qui connaissent le plus grand plongeon : -29,1% de ventes en 9 mois, 21 033 immatriculations. Un phénomène qui s'explique essentiellement par la fin de production de la Peugeot 508 SW. Il s'en est encore immatriculé 1751 cette année, contre 4626 en 2017 (-62,1%). La nouvelle 508 SW ne devrait lui succéder qu'en mars 2019, au plus tôt.
Cependant, la plupart des breaks familiaux ont connu un coup d'arrêt cette année. La Renault Talisman Estate surtout (-38,3%), mais aussi l'Audi A4 Avant (-17,8%), la Volkswagen Passat (-21,2%)... A noter toutefois que les immatriculations progressent légèrement pour la Mercedes Classe C break et pour la Skoda Octavia Combi.