On se souvient en effet que la C3 III et La Maison Citroën avaient été lancées au Mondial 2016. La part du marché VP a atteint 10,8 % et la décomposition par canaux laisse entrevoir un nouvel équilibre : 56,2 % de ventes aux particuliers (part habituelle chez Citroën il y a quelques années), à la faveur d’une hausse de 33,6 % des immatriculations, et part de 11,4 % sur ce canal.

« Un début d’effet gamme »

Les C3 et C3 Aircross ont représenté près de deux tiers du total mensuel. Le C3 Aircross est destiné pour deux tiers de ses ventes à des particuliers et s’est installé à la 9e place du classement mensuel des modèles. La C4 Cactus (+ 48,7 %) vient épauler ce tandem, avec 9,7 % du total.

« Il y a un début d’effet gamme. à côté de ces trois modèles, la C1, boostée par la prime à la conversion, représente plus de 10 % de nos commandes », indique le patron d’une plaque de PSA.

La C1 II (+ 38,5 %) a en effet totalisé 10 % des cartes grises de la marque en octobre, dont 80 % adressées à des particuliers.
Citroën adopte, pour la fin de l’année, la même politique que Peugeot :

« Travailler à fond le BtoB et prendre des parts de marché à Renault, mais sans détériorer les valeurs résiduelles », résume ce patron de groupe.

Côté DS, en baisse de 12,2 % en octobre, derrière un DS7 Crossback omniprésent (+ 581 %, 60,6 % du total de la marque), la DS3 Cabrio ne souffre plus d’importants délais de livraison : cartes grises multipliées par sept par rapport à octobre 2017, 23,7 % du total. L’attente est forte autour du DS3 Crossback...

Prévision novembre

Les commandes sont annoncées à + 13 % officiellement. Chez les distributeurs, la réalité est autre : + 10 % en VP et – 2 % en VUL (transmis par Citroën au réseau), confirmant la tendance des mois précédents.

Lire aussi >> Distribution VN septembre 2018 : Citroën