La comparaison avec octobre 2017 (+ 11,9 %) est certes peu favorable. Pour le second mois d’affilée, les volumes VP immatriculés ont diminué fortement dans tous les canaux, sauf dans celui des particuliers, où ils ont progressé de 19 % pour atteindre 50,4 % du total immatriculé de Fiat. Mais les autres canaux (à l’exception de LLD, à + 1,6 %) ont déploré des baisses à deux chiffres.

« Les stocks NEDC sont encore dans le réseau, expliquent nos interlocuteurs. Il nous reste encore un gros volume de modèles NEDC que nous écoulons avec d’importantes promotions auprès des particuliers. Par ailleurs, nous surfons encore sur ce que nous avons immatriculé fin août en VO. »

« La prime à la conversion nous sert beaucoup, à hauteur de 20 % de nos commandes, énormément sur Panda, un peu sur Tipo et 500 », complète ce patron de groupe.

La Panda III a ainsi représenté 24,4 % des ventes mensuelles de Fiat (cumul à 16,4 %). Les distributeurs s’attendent à « une fin d’année plus difficile, car quand les promotions NEDC seront écoulées, nous risquons de retomber sèchement, une fois fait le tour de nos clients ».
En VUL, la marque est repartie franchement à la hausse : + 23,3 % de cartes grises et 6,9 % de part. « Les productions de Ducato sont arrivées, indique un correspondant. Elles sont récupérées par les usines de PSA, qui a mis du temps à réagir. » En outre, des moyens commerciaux significatifs ont été alloués au réseau, sous forme de primes aux châssis.

Prévision novembre

Les commandes sont élevées : + 10 % en VP pour le panel, + 6 % en utilitaires. Un portefeuille en progression donc (quatre semaines de livraisons), mais une prévision plus nuancée en raison des niveaux de promotion requis pour assurer la performance.

Lire aussi >> Distribution VN septembre 2018 : Fiat