Les volumes de cartes grises sont plus faibles que les niveaux des commandes des concessionnaires de ces derniers mois (+ 11 % en septembre, + 30 % en juillet-août et en juin), signe de portefeuilles très garnis (plus de cinq semaines d’avance).

« Positif pour l’image »

Pour cette raison, c’est le réseau qui a entraîné la performance : + 19,3 % pour les immatriculations aux particuliers et + 17,1 % pour celles aux sociétés. Les volumes placés en VD sont toujours élevés, à 22,4 % du total, mais adaptés à la distribution Hyundai (21 % au cumul). « Il faut encore beaucoup présenter la gamme, montrer toutes nos richesses de généraliste », se défendent nos correspondants.

Notamment le nouveau Kona électrique, « qui séduit beaucoup, fait venir les gens pour des essais et qui se vend. Chez nous, c’est 10 % de notre total des commandes sur le mois ! », s’exclame ce patron de groupe.

Un fait très isolé et lié au lancement du véhicule, « mais positif, de toute manière, pour l’image de marque ». Tous les concessionnaires parlent d’une curiosité et d’un véritable intérêt pour le Kona électrique.
La version thermique connaît un grand succès : + 64,1 % d’immatriculations en octobre, 20,4 % du total de la marque. Le Kona supporte solidement la performance de Hyundai en France, encore emmenée par le Tucson (27,3 % du total, mais – 13,5 % sur le mois) et l’i20 (24,7 %, – 1,7 %). L’effet gamme joue à plein. Les ventes de l’i10 ont bondi de 44,4 %, à 13,8 % du total, celles de l’i30 de 44,1 %, à 7,3 %, et l’Ioniq ferme la marche, avec + 55,1 %, à 4,8 %. Peu de marques généralistes peuvent se vanter de pouvoir s’appuyer sur autant de modèles.

Prévision novembre

Les prises de commandes sont très dynamiques au sein de notre panel, + 32 %, et  supérieures aux annonces de la marque (+ 10 % avec les ventes hors réseau). Associées aux portefeuilles garnis de plus de cinq semaines, elles laissent entrevoir une très bonne fin d’année pour le réseau.

Lire aussi >> Distribution VN septembre 2018 : Hyundai