La dynamique des ventes aux professionnels ne se dément pas sur le marché VP. Les performances diffèrent selon les deux sources statistiques disponibles, AAA et Dataneo. Ce dernier organisme trie par nature de financement, c’est-à-dire qu’un financement LLD pour un véhicule de société sera comptabilisé en LLD, alors qu’AAA Data trie par destination. Mais les conclusions sont en parfaite cohérence.

LLD : tendance lourde

Le segment de la LLD fait partie des grandes dynamiques à l’œuvre sur le marché. Selon Dataneo, l’ensemble des VN immatriculés en octobre et financés en longue durée a représenté 14,1 % du total VP (soit un sur sept). Selon AAA Data, qui retient les volumes issus des loueurs uniquement, le score s’élève à 11,3 %. Ce sont deux valeurs historiquement élevées. Si les deux sources attestent d’une baisse en octobre (– 2,9 % chez AAA Data, – 4 % chez Dataneo), le cumul demeure sans équivoque : respectivement + 9,8 % et + 7,2 %. Le chiffre global de Dataneo à 12,9 % du total immatriculé financé en LLD complète utilement le score de AAA Data (11,9 % de contrats LLD loueurs).
Chez les constructeurs, la dynamique LLD a été particulièrement visible chez Peugeot en octobre (+ 12,6 %), leader incontesté dans ce domaine en France, avec près du tiers du total immatriculé (31,3 %, pour un cumul à 25,2 % de part en LLD). La marque prend d’importantes positions face à Renault, qui se trouve à 13,3 % du marché LLD en octobre et à 15,6 % au cumul, soit 10 points au-dessous de Peugeot. Ce segment laisse place à un mix très enrichi. Volks­wagen, qui fut leader en son temps, est descendue en octobre à 5,6 % de part, en régression de 37,7 %, laissant la place à Ford (+ 14,2 % en volume, 6,7 % de part) et à BMW (+ 8,5 %, 6,1 %). Citroën est toujours dominée par ces marques importées, avec 5,8 % du marché LLD. Un ton plus bas, Mercedes-Benz séduit (+ 42,3 %, part de 3,9 %) et Toyota prend des points de pénétration importants (+ 86,6 % et part de 3,3 %) grâce à l’hybride.

Sociétés en progrès

Le canal des immatriculations aux sociétés était en légère régression en octobre : – 5,6 % selon AAA Data et – 1,7 % d’après Dataneo. Au cumul, les ventes sont encore dynamiques cette année, avec + 2 % (AAA) ou + 6,3 % (Dataneo). Plusieurs constructeurs ont choisi de déployer une stratégie agressive en 2018, confirmée pour 2019, notamment Peugeot, qui lance, pour ses trois marques, le plan Ambitions BtoB T4. Citroën n’est pas en reste avec des plans agressifs. PSA vise clairement la domination historique de Renault sur le marché des sociétés. Le Losange y conserve solidement 33 % de part de marché (AAA Data) à la faveur d’une progression de 8 %. Chez les marques importées, Toyota déploie une stratégie de conquête par l’hybride et BMW souhaite reconquérir une clientèle pro très hésitante à l’égard du premium allemand.
 

Tableau utilitaires légers
Tableau de l'évolution des commandes d'utilitaires légers.



Lire aussi >Distribution VN septembre 2018 : Marché aux sociétés