« La recherche d’une solution de transition énergétique réaliste nous apporte beaucoup de clients en conquête, soulignent les distributeurs. Jusqu’à 40 % du total contremarqué sur certains sites, ce qui est énorme. » Toyota bénéficie d’un air du temps qui fait converger les actes d’achat vers l’hybride. Trois quarts des modèles vendus par la marque en octobre étaient en hybride, selon Toyota France. C’est un record absolu.
La segmentation des ventes a de quoi rendre le réseau heureux : 65,3 % du total sur le canal des particuliers, où Toyota réalise 6,6 % de part. Le BtoB est une grande source de satisfaction : hausse significative auprès des sociétés, avec + 41,5 % et 6,7 % du total de la marque ; des volumes aux loueurs de longue durée quasiment doublés (+ 86 % et 5,6 % du total). Par ailleurs, le réseau a peu de stocks (11,6 % du total placé en VD sur le mois, 1 % au cumul). La situation est rendue idyllique par le report, à janvier 2020, du règlement WLTP, qui aurait mis en zone de malus certains modèles (rares toutefois).
Tous les feux sont donc au vert pour une marque, qui, par ailleurs, ne souffre que d’un souci de production.

« Notre chagrin, c’est le manque des approvisionnements pour délivrer tout le portefeuille », soulignent nos interlocuteurs.

L’accélération des prises de commandes est forte : 13 000 bons le mois dernier, selon la marque. Elle ne fait qu’amplifier un peu plus le décalage entre la réalité de la demande et les possibilités de production. 

Le chiffre du mois 75 % : En octobre, la part des hybrides dans les ventes en octobre. Un record pour la marque en France.

Prévision novembre

Avec 13 000 commandes en France, Toyota assure son année à plus de 100 000 livraisons. La seule incertitude provient des capacités de production. Le réseau affiche + 14 %, le sourire est de mise.

Lire aussi >> Distribution VN septembre 2018 : Toyota