Le – 4,1 % de son volume d’immatriculations, soit 3,3 % de part, n’a rien de commun avec, par exemple, le bilan d’Audi (– 54,5 %). Mais tout n’a pas été rose. Le volume placé en démonstration est colossal sur le mois (+ 43,1 %, 36,2 % du total de la marque), presque comme chez Audi ou Mercedes-Benz. « Le business n’est pas bon pour le premium. Nous sommes en forte décroissance de commandes », confient des représentants de plusieurs groupes. La marque privilégie les immatriculations du réseau et, de toute évidence, ne cherche pas de volumes adjacents à n’importe quel prix (– 71,6 % en location de courte durée, 2,1 % de son total).

Les produits, pas les slogans

Au cumul, BMW tient son volume global, en baisse de 1,6 % (2,6 % de part), mais en augmentant les ventes de stocks (25,8 % de son total en VD, + 24,4 %).
Pas de slogan ni de punchline en lettres géantes sur le stand au Mondial cette année. « Ce qui compte ce sont les produits », expliquent les porte-parole de la marque. Pas moins de cinq premières mondiales ont ainsi été révélées. Les Z4, Série 8 Coupé et i3 ne feront pas toutes de gros volumes, mais la nouvelle Série 3 (septième génération du best-seller de la marque) et le nouveau X5 sont les vraies bonnes nouvelles du Mondial, porteuses de renouveau et de trafic en concessions.

Le chiffre du mois 5 : Le nombre de premières mondiales sur le stand BMW au Mondial, dont la Série 3 et le X5.

Prévision octobre

Au terme d’un mois compliqué, le bilan des commandes n’est pas bon : – 12 % pour notre panel. Les portefeuilles se sont dégarnis – il reste deux semaines d’avance en livraisons – et le marché est difficile.