L’exceptionnelle endurance de la marque tient au fait que chaque situation de marché lui profite. « La prime à la conversion concerne environ entre 12 et 15 % de nos ventes VN en moyenne, jusqu’à 20 % sur certains sites », indique un patron de groupe. C’est très supérieur aux moyennes relevées dans la distribution (de 9 à 10 % des ventes). En témoigne la Sandero qui, en l’absence de vraie nouveauté, progresse fortement (+ 12 % de janvier à septembre). De son côté, le Duster II réussit une performance semblable à celle de son prédécesseur. Rien ne vient entamer le succès. En septembre, la marque a de nouveau été solide (+ 1,3 %) sur le canal des particuliers. Au cumul, sa hausse de 20,7 % place Dacia à 11,5 % du segment, devant Citroën (10,2 %).

Le chiffre du mois + 5,5 % : La hausse des immatriculations de Dacia en septembre est une performance en soi. Nulle faiblesse malgré le + 46 % du mois d’août.

Amélioration constante

La stratégie d’amélioration constante, recette gagnante de Dacia, prévaut de nouveau au Mondial. Sur un stand dédié à la « communauté Dacia », la marque présente l’ajout des fonctionnalités Apple Carplay et Android au sein du système MediaNav Evolution. On trouve aussi deux nouvelles motorisations Blue dCi de 95 et 115 ch. C’est tout. Et cela a toujours suffi...
 

Prévision octobre

Les prises d’ordres sont toujours aussi dynamiques chez Dacia : + 26 %. Le réseau vit toutefois un épisode compliqué en VN : les Duster et Sandero font l’objet d’un blocage temporaire en concession, frappés d’une opération technique spéciale (OTS).