La marque ne pâtit pourtant pas de la transition vers le règlement WLTP. « Nous sommes passés haut la main sous les 10 % du volume encore en NEDC au 1er septembre, c’est ce que nous a dit la marque, rapporte le panel. Ce qui nous dessert, c’est, d’une part, des difficultés d’approvisionnement récurrentes et, d’autre part, les conséquences du WLTP sur certains malus. »

Fiesta et Ecosport en hausse

Précisément, d’importants volumes de Fiesta et d’Ecosport en retard ont été livrés en septembre : + 67,9 % de Fiesta (30,2 % du total de Ford) et + 49,5 % d’Ecosport (19 % du total). Toutefois, ces livraisons tardives permettent seulement d’équilibrer les immatriculations aux particuliers, en baisse de 2,9 %.
Le réseau avait pointé du doigt le Kuga les mois précédents : le modèle a perdu complètement pied en septembre (– 46,6 % d’immatriculations, dégradant le cumul à – 17 %). Une promotion agressive a été mise en place pour octobre (Kuga à partir de 179 € par mois, LLD de trente-sept mois). Quant à l’arrivée de la nouvelle Focus, elle ne produit pas encore d’effets dans les immatriculations (400 unités, soit 7,9 % du total de Ford, dont 220 VD).
Seul l’utilitaire léger satisfait sans une ombre au tableau : + 24,3 % en volume sur le mois et 9 % de pénétration, grâce à 3 110 unités. Le concurrent Fiat a été largement dépassé (7,3 % de part), c’est un signe.

Le chiffre du mois 3,4 % : la part de Ford en septembre en VP. Le cumul (3,8 %) est frustrant pour la marque et le réseau qui pâtissent d’un manque d’autos.

Prévision octobre

Les prises d’ordres sont timides : – 4 % pour le VP, + 8 % en VUL. Ford aura du mal tant que la gamme ne sera pas complétée. L’attente autour de la Focus est très importante, notamment à l’occasion des portes ouvertes de milieu de mois.