Au cumul, Kia ne déçoit pas non plus. La marque devait, selon nos pronostics, pouvoir atteindre 2 % avant la fin de l’année. C’est quasiment chose faite dès septembre. à la faveur de commandes en hausse à deux chiffres chaque mois et d’une constance dans les livraisons, elle réussit à tutoyer les 2 % au cumul (1,96 % très exactement).
L’aspect remarquable de la performance, c’est la qualité des ventes. Les cartes grises aux particuliers ont représenté 64,6 % du total de Kia sur le mois isolé, une part proche de celle au cumul (67,5 %). Mieux, la part sur le canal des particuliers s’est établie à 2,7 % en septembre, soit 2 064 VP : c’est seulement 11 autos de moins que Fiat (part de 2,8 %). Picanto, Sportage, Stonic et Rio IV construisent la performance, le quatuor totalisant 76 % des immatriculations de Kia en neuf mois.

Le Mondial en première division

L’absence de plusieurs exposants majeurs au Mondial 2018 a permis au groupe Hyundai-Kia de prendre place dans le pavillon 1, aux côtés des marques françaises. Forte de cette opportunité depuis longtemps espérée, la marque présente un stand de 2 000 m², plus grand que celui de Citroën (1 600 m²), animé par cinquante personnes. Elle y présente l’e-Niro. L’un des premiers SUV 100 % électrique du segment détient le record actuel d’autonomie, selon le règlement WLTP, avec 615 km en cycle urbain (485 km en cycle mixte). Une preuve supplémentaire de l’expansion du cinquième constructeur mondial.

Le chiffre du mois 2,8 % : La part de Kia au cumul sur le canal des particuliers. La marque s’implante profondément dans le paysage automobile français.

Prévision octobre

Les prises de commandes s’établissent à + 9 % pour notre panel. Une très bonne  performance dans un marché plus tendu en septembre. Sportage restylé, nouvelle Ceed GT et Proceed doivent alimenter les carnets ces prochains mois.