Pas encore de quoi inverser le cumul, toujours légèrement négatif (– 0,9 % en volume). Sur le terrain, le réseau s’enthousiasme. « Un super mois, avec une opération commerciale German Days qui a vraiment pris de l’ampleur », souligne un directeur de groupe. L’action commerciale avait été lancée durant l’été et a été reconduite en septembre, « à condition de prendre uniquement des commandes livrables avant la fin de septembre », précise un interlocuteur. Résultat, auprès des particuliers, la marque a été performante : + 27,9 % d’immatriculations, soit 5,1 % de ce marché, pour un volume qui représente 59,7 % de son total. De fait, Opel n’a pas eu besoin de forcer son talent en LCD (3 % du total mensuel) ou en VD pour le réseau (– 7,1 %, à 27 % du total Opel).

Difficultés logistiques atténuées

Absente du Mondial, la marque en profite pour communiquer avec force : « Depuis les portes ouvertes de la mi-septembre, on parle davantage de nous. Le Grandland X commence peu à peu à intéresser, les commandes augmentent », indique un correspondant. Ce modèle représente 12,3 % du total immatriculé au cumul.

Mais les volumes sont bien entendu assurés par la Corsa, dont les versions WLTP sont enfin arrivées (+ 71,8 % d’immatriculations et 49,3 % du total Opel en septembre), et par le Crossland X (+ 282 % et 13,8 %).

Les difficultés logistiques semblent, de surcroît, durablement atténuées, les autos étant régulièrement disponibles. Seul souci annoncé : un manque de boîtes de vitesses mécaniques pour le Crossland X 1.2 110 ch en octobre.
 

Prévision octobre

Les commandes de septembre sont positives : + 5 % pour notre panel en VP.