3, 4 puis 5… Avec la ligne DS, Citroën s’est fait un nom dans l’univers du luxe automobile. Un nom qui valait bien, en plus des 42 salons DS bâtis à l’intérieur des concessions françaises, un écrin à la hauteur de son sigle distinctif. Forcément select.

C’est désormais chose bien faite au 33 rue François 1er dans le 8éme arrondissement de la capitale, au cœur du triangle d’or de Paris. Le DS World a été inauguré le lundi 25 novembre à 19H pour une ouverture prévue au public le mercredi 27 novembre.

 




Une vitrine de 600 m2 sur trois niveaux




 
« Nous visons un accroissement de la notoriété mais aussi des ventes de DS auprès de la clientèle internationale qui fréquente ce quartier », explique-t-on au service communication du constructeur.

Ainsi, contrairement au slogan qu’elle véhicule dans sa dernière publicité, la marque n’est pas sortie du rang. Les codes géographiques du luxe sont parfaitement respectés ! Sa vitrine haut de gamme se situe, en effet, en lieu et place de Rochas, à quelques pas des Champs-Elysées où le  Fouquet’s le dispute à Hugo Boss et juste en face de Courrèges. Mais ne sont pas gravures de mode toutes les voitures, n’est-ce pas ?


Modèle unique pour lieu unique : la DS3 DS World
A l’intérieur, l’effet « waouh » gagne le badaud en quête de sensations visuelles. Acheteurs et curieux se partagent 600 m2 étendus sur trois étages.

 Le premier niveau expose la DS3 DS World Paris numérotée à 15 exemplaires et créé pour l'événement. Sa robe gris cendré mariée au brun Trinitario mat du pavillon et des coques de rétroviseurs donne le ton dès l'entrée. Mais notre regard s’échappe rapidement au plafond de la mezzanine où un astucieux miroir reflète l’une des premières DS commercialisées en 1956. Comme si elle flottait au dessus de la DS3 DS World. La classe en héritage…. Une DS3 cabriolet l'accompagne et, au niveau inférieur, les DS4 et DS5 finition Faubourg Addict complètent le tableau.

Luxe, héritage et modernité
 Il y a aussi ce lustre à nul autre pareil, fait main avec 900 clochettes et 1 300 filaments de fibre optique, les peaux des sièges qu’on touche comme on balayerait un portant de robes haut de couture et quatre vendeurs (un  d’eux est dédié au corps diplomatique) qui nous ramènent à la réalité!

Cette boutique de luxe vend bien des voitures. Et comme elles se « customisent », l’expérience d’achat est aussi unique que le lieu.