En 2013, BMW a augmenté son bénéfice net de 4,5% en 2013, à 5,34 milliards d'euros, un niveau record malgré un léger recul de son chiffre d'affaires.
Cette petite diminution de 1% du chiffre d’affaires à 76 milliards d'euros s'explique essentiellement par le renforcement de l'euro par rapport à d'autres devises.

En revanche, en volume, BMW bat également un record, avec 1,96 million de véhicules vendus (+6,4% sur un an). En 2013, BMW a réussi à maintenir quasiment à niveau ses ventes en Europe, un marché qui reste difficile. Il a dépassé pour la première fois les 500.000 véhicules vendus en Asie, où les ventes ont grimpé de 17,3%. Aux Etats-Unis, ses ventes ont progressé de 8,1%.

Sur l'année écoulée, son bénéfice avant impôts a aussi atteint un niveau record à 7,9 milliards d'euros. Sa progression (+1,4%) a été limité par "des investissements accrus, une concurrence plus importante et des coûts de personnel plus élevés".

Le groupe, qui regroupe les marques BMW, Mini et Rolls-Royce, compte faire encore mieux en 2014 et battre un nouveau record, en dépassant la barre des deux millions de voitures vendues.