Le secteur des enchères de véhicules d’occasion et de matériel industriel se porte bien et pourtant le montant total adjugé a reculé en 2018, d’après le traditionnel bilan publié par le Conseil des ventes. En 2018, il s’est ainsi établi à 1,42 milliard d’euros, soit un recul de 1,7% par rapport à 2017. Il faut remonter à l’exercice 2013 pour retrouver trace d’une baisse de ce montant. Cette érosion n’est pas directement liée à la difficulté rencontrée par les principaux acteurs – douze des seize opérateurs les plus importants en France ayant enregistré une progression l’an passé – mais s’explique par le montant d’adjudications de la société VP Auto pris en compte par le Conseil des ventes en 2018.

Jusqu’à l’an passé, l’autorité de régulation cumulait l’ensemble des activités de la société dirigée par Laurent Guignard, dont celles en marque blanche, ce qui ne manquait pas de chiffonner certains concurrents. « Désormais, seules sont comptabilisées dans les ventes aux enchères publiques celles de VO dont les fonds versés par les acheteurs sont crédités sur le compte de tiers de l’OVV avant d’être reversés par l’OVV au vendeur », explique ainsi le Conseil des ventes.

« Pour résumer, le process de vente a été intégralement traité par notre société mais le flux comptable ne transite pas par nous, et ces ventes ne sont plus régies par le Conseil des ventes », explique Yves Rousselle, secrétaire général de VP Auto. Ainsi, le montant d’adjudication affiché par VP Auto a chuté de 30% par rapport à 2017, passant de 362M€ à 255M€. En revanche, à périmètre constant, il a augmenté de 31% (195M€ en 2017).

276 000 VO vendus aux enchères

Le Conseil des ventes attribue également ce fléchissement du montant adjugé à « l’érosion du prix moyen de vente des deux acteurs leaders ». A noter, que le secteur du matériel industriel a été plus particulièrement touché, subissant une chute du montant d’adjudications de 24%, à 64M€, quand celui des voitures d’occasion a mieux résisté, accusant un léger recul de 0,2%, à 1361M€. Malgré ce ralentissement, le Conseil des ventes relève que le secteur affiche une progression de 5,4% sur les dix dernières années.

Au total, il s’est vendu 276 000 véhicules d’occasion aux enchères en 2018, un volume en progression de 4% par rapport à 2017. Ce secteur a pesé une part de 4,9% des immatriculations de VO en France l’an passé.

Deux tiers de ventes électroniques


Le secteur VO & matériel industriel a représenté 47% du marché des enchères global en 2018, soit autant que celui de l’art & objets de collection. Dix sociétés de ventes volontaires spécialisées dans l’automobile figurent dans le top 20 du secteur. Au premier rang duquel figurent BCAuto Enchères (+7%, à 371M€), suivie par Alcopa Auction (+15% ; 284M€) et le groupe Toulouse Enchères (+16%, 200M€). Les quatre premiers acteurs du secteur ont cumulé 78% du montant total des adjudications en 2018.

Les plus fortes croissances sont à mettre à l’actif d’Agorastore et Autorola, qui ont enregistré respectivement des bonds de 100% et 50%.

Enfin, les ventes électroniques du secteur VO & matériel industriel ont atteint 932 millions d’euros en 2018, soit une part de 65% du montant total, dont 733M€ pour les ventes en ligne et 199M€ pour celles en live.


Les principaux opérateurs de ventes aux enchères VO et matériel industriel en 2018
Rang  OVV Montants adjugés Évol. 18/17 (en %)  
(en M d'€)  
1 BCAuto Enchères 371 7%  
2 Alcopa Auction 284 15%  
3 VP Auto 255 -30%  
4 Toulouse Enchères* 200 16%  
5 Mercier Automobiles 66 3%  
7 Autorola 48 50%  
8 Carsontheweb.france 29 21%  
6 Ritchie Bros. Auctionneers France  29 -31%  
9 Parc Enchères 19 0%  
10 Car enchères 18 6%  
11 Five Auction Béthune 13 18%  
11 Agorastore 12 100%  
12 Voutier Associés 12 9%  
13 Parisud - Enchères 11 -21%  
14 Roux Troostwijk SVV 7 0%  
15 Aponem 4 33%  
16 Ardeche Enchères 3 50%  
Montant total adjugé en 2018** 1381 -0,9%  

(*) Le groupe réunit Toulouse Enchères Automobile, Aquitaine Enchères Automobiles, Enchères mat., Aix-Marseille Enchères Auto
(**) Le montant d'adjudications des 20 premières OVV par rapport à celui de 2017