Le transfert entre Ford Crédit et FGA Capital en tant que société de financement pour les réseaux Jaguar et Land Rover ne se passe pas sans poser de gros problèmes financiers pour les distributeurs. « Nous sommes encore dans la phase de transition entre les deux sociétés de financement », explique Marc Luini, directeur général des marques Jaguar et Land Rover en France. Ford Crédit a arrêté de facturer les réseaux au 1er avril  mais il faudra attendre la fin du mois de juillet pour que tout soit basculé vers FGA Capital (Fiat Crédit pour la France). » Et justement l’attente semble longue pour les distributeurs. « Nous subissons depuis plusieurs semaines  de graves problèmes de trésorerie car FGA nous oblige à avancer le paiement du véhicule commandé pour ensuite nous faire parvenir le procès-verbal des Mines. Il s’écoule parfois jusqu’à dix jours avant que nous le recevions », avance un distributeur. En cause le manque de coordination au sujet des garanties bancaires. Ford Crédit dispose toujours des cautions versées par les membres des deux réseaux et ne les remboursera vraisemblablement qu’à la fin du mois de juillet.

 

 

En attendant, ce sont donc les distributeurs qui font l’avance. « Le marché est déjà très difficile », ajoute un autre distributeur. « Et avec ce système, nous ne pouvons plus immatriculer qu’un ou deux véhicules à la fois. » En fait les réseaux cumulent deux handicaps. D’une part, ce transfert qui n’est pas concomitant et d’autre part la mise en place du SIV qui permet désormais au client final d’obtenir son certificat d’immatriculation 48 heures après son paiement. Reste donc une bonne semaine pendant laquelle, c’est au distributeur d’avancer le montant du véhicule.
 Pour le directeur général, « tout n’est certes pas rose mais il faut quand même noter un réel dynamisme commercial et marketing de la part de FGA dont la clientèle des deux marques peut déjà bénéficier. Nous avions des relations de confiance historiques avec Ford Crédit. Nous parviendrons à bâtir les mêmes avec FGA mais cela ne peut se faire en deux ou trois semaines ». Les distributeurs doivent donc continuer à prendre leur mal en patience et attendre la fin du mois de juillet pour que les cautions bancaires soient transférées entre les deux financeurs. Mais une première avancée devrait avoir lieu le 15 juin : le PV des mines sera envoyé le lendemain du paiement.
Catherine Leroy