Ford et Volkswagen ont décidé de faire cause commune dans le développement et la production de véhicules utilitaires, à la fois en Europe et dans le monde. Cette alliance stratégique couvait déjà depuis plusieurs mois et les deux groupes ont profité de l’ouverture du salon de Détroit pour l’officialiser et en dévoiler les grandes lignes.

Ainsi, Ford a été désigné pour développer et produire des pick-up de taille moyenne pour les deux marques. Ces modèles seront commercialisés dans le monde entier dès 2022. Volkswagen est présent depuis 2010 sur le marché des pick-up via l’Amarok, fabriqué à Hanovre pour le marché européen. Ford est depuis longtemps un acteur majeur sur ce segment avec le Ranger, qui occupe d’ailleurs la position de leader en France. Ce dernier est produit en Afrique du Sud.


A Ford les gros utilitaires



Plus surprenant, Ford sera aussi en charge du développement et de la production des gros utilitaires pour les clients européens. Volkswagen fabrique le Crafter depuis 2016 dans une usine toute neuve située Wrzesnia, en Pologne, dans laquelle le groupe allemand a investi 800 millions d'euros. Le Ford Transit est, lui, conçu en Turquie.

Volkswagen sera chargé de son côté d’assurer le développement et la fabrication d'un « utilitaire compact », vraisemblablement la future génération du Caddy, conçu sur les chaînes de montage de Poznan (Pologne).


Une coopération industrielle logique



Pour rappel, en Europe, Ford et Volkswagen sont les deux seuls constructeurs à fabriquer une gamme de véhicules utilitaires sans l'appui d'un partenaire industriel.

Les volumes cumulés de véhicules utilitaires légers des deux entreprises représenteraient environ 1,2 million d’unités vendues dans le monde en 2019.

« L’alliance permettra aux entreprises de partager les coûts de développement, d’exploiter leurs capacités de production respectives, d’accroître les capacités et la compétitivité de leurs véhicules et de réaliser des économies de coûts tout en maintenant des caractéristiques de marque distinctes », se félicitent les deux groupes dans un communiqué commun.

Collaboration étendue aux véhicules électriques et autonomes


Cette alliance ne se limite par aux véhicules utilitaires puisque les deux groupes ont annoncé également « étudier la possibilité de collaborer sur les véhicules autonomes, les services de mobilité et les véhicules électriques ».

« Cette alliance va aider nos deux entreprises à créer de la valeur et à répondre à l’évolution des besoins de nos clients, déclare Jim Hackett, président de Ford Motor Company. Cela va non seulement contribuer à améliorer nos efficiences respectives mais nous permettra également d’imaginer ensemble les nouvelles mobilités de demain. »