Pour se développer dans l’Empire du Milieu, Ford, à l'instar de tous ses concurrents, doit offrir une gamme à faibles émissions.

Le constructeur, qui opère en Chine via une coentreprise avec Chongqing Changan Automobile Co, a pour objectif que 70% des voitures vendues sous sa marque en Chine d'ici 2025 soient des modèles hybrides, hybrides rechargeables, ou totalement électriques.

Ford a déjà testé le marché chinois avec ses hybrides


Le groupe américain a déjà testé le marché chinois avec le C-Max Energi, une version rechargeable du C-Max en 2016 ainsi qu'avec la Mondeo hybride.

Il va maintenant lancer une offensive plus ambitieuse, avec un nouveau modèle hybride rechargeable qui sera lancé l'année prochaine en Chine. Par ailleurs, un SUV entièrement électrique sera commercialisé dans les cinq prochaines années.

Pékin encourage vivement les constructeurs à vendre davantage de véhicules électriques, en pratiquant notamment une politique de subventions, afin de lutter contre la pollution et de promouvoir l'innovation technologique.

La stratégie de Ford s’inscrira dans ce contexte. La carotte et le bâton chinois confortant son approche mondiale.

"C'est le bon moment pour Ford de développer sa gamme de véhicules électriques et d'investir en Chine", a déclaré le directeur général Mark Fields.