C’est devenu une habitude pour le groupe Parot. L’acteur français de la mobilité automobile, comme il se nomme, vient de publier ses résultats semestriels de 2018, et comme les six premiers mois de l’année 2017, ils sont remarquables.

Porté par la croissance des véhicules d’occasion, le chiffre d’affaires consolidé du distributeur (le 28e de notre prochain Top 100 qui sera publié en septembre) a atteint 262,7 millions d’euros au premier semestre 2018, soit une progression de 26,9%. Il a vendu 12 757 véhicules sur la période (+30,6%). Parot tient à signaler qu’à périmètre constant, la croissance organique du CA augmente de plus de 11%.

Concernant les VO, la croissance affichée a dépassé 36% en volumes consolidés et près de 25% en organique. Ce qui reflète les efforts déployés du groupe sur ce marché via sa stratégie de digitalisation de ses activités, notamment avec le déploiement de Zanzicar.fr, plateforme de vente de VO 100% en ligne. Mais aussi Autobyparot.com et Camionbyparot.com.

Le véhicule neuf n’est pas en reste. Les ventes VN ont également progressé au premier semestre avec 22,9% de croissance en volumes consolidés et 7% à périmètre constant. En détail, les VP gagnent 30,4% (14,4% en organique) et les véhicules commerciaux, +32,1%.

« Cette performance, soutenue par le succès de notre stratégie marketing omnicanale notamment appliquée au marché du véhicule d’occasion, traduit ainsi notre capacité à mettre en oeuvre notre plan stratégique et nous permet de réaffirmer sereinement notre objectif de croissance rentable 2018 et notre ambition 2020 d’intégrer le Top 10 français », souligne Alexandre Parot, PDG du groupe Parot.

Le premier semestre 2018, ainsi que sa croissance, a également été marqué par deux nouvelles acquisitions intégrées, soit de trois sites repris au groupe Holfi en région Centre-Val de Loire, et de deux concessions Ford reprises à la société Alfred Boos Développement (ABD) dans le 87. Ce qui conforte le groupe Parot dans la réaffirmation de ses ambitions pour l’exercice 2018, soit d’atteindre un chiffre d’affaires compris entre 525 et 535 millions d’euros.