Avec un coût moyen des sinistres qui a augmenté de 5 %, des dommages corporels et matériels de 2 % ou encore un nombre d’indemnisations en croissance de 3 %, le marché français de l’assurance automobile (19,5 milliards d’euros facturés) est mûr pour accueillir une nouvelle offre alternative et complète en matière de gestion de sinistres autos.
 

C’est l’avis du leader américain du secteur, Mitchell International, qui entre à hauteur de 41 % dans le capital de GT Motive. Quarantenaire, l’entreprise espagnole compte 12 500 ateliers utilisateurs et 26 000 professionnels en France où sa filiale va ainsi pouvoir s’appuyer sur de nouveaux capitaux et solutions complémentaires pour accélérer son offensive hexagonale.
 

Entamée il y a cinq ans, la conquête française de GT Motive s’est traduite par une présence éprouvée sur les marchés de la location longue durée où l’entreprise prédomine, de l’assurance (ndlr : GT Motive détient 20 % de part de marché auprès des experts) et des réparateurs-carrossiers.
 

« Cette année, le marché de l’assurance relatif au secteur automobile sera déficitaire. Seul un bond technologique en matière de gestion de sinistres lui redonnera de la valeur », argue Benoît Leclair, directeur France de GT Motive.
 

Couvrant 95 % du parc roulant français, sa société déploie les produits GT Estimate, GT Go, GT Forecasting, GT Global et GT Statistics en jouant la carte de l’interfaçage avec les principaux éditeurs informatiques du secteur (Alpha expert/Alpha A2, EBP, Fifucial, CDMI, Joshua, Solware …).

Mitchell qui développe deux systèmes de gestion novateurs : Mitchell WorkCenter (10 modules) à destination des assureurs et Mitchell RepairCenter (40 modules) destiné aux carrossiers permet à GT Motive France qui va les adapter et les tester d’ici la fin de l’année d’offrir une solution complète qui englobe la totalité de la gestion de sinistre sur une seule plateforme intégrée. La promesse : simplicité et économies (pour les assureurs).
 

Traitement des sinistres, chiffrage, contrôle des devis et fraudes, sélection du réparateur, règlement des prestations, mesure de la satisfaction du client, gestion d’une expertise physique/à distance et, c’est nouveau, validation du devis d’un carrossier sous enseigne sans intervention de l’expert  sont autant de procédures qu’entend maîtriser l’opérateur avec son nouveau partenaire.
 

« Nous ouvrons notre plateforme à tous, y compris nos concurrents comme Diva de Lacour ou Audatex-Sidexa », affirme Benoît Leclair.
 

Après la France, GT Motive « a Mitchell partner company » veut conquérir le marché anglais puis allemand.
 

« GT Motive passe d’acteur local à partenaire international en proposant des solutions configurables et modulables selon les spécificités des compagnies d’assurance.. Nos prix seront agressifs par rapport à la concurrence », promet José-Marie Castelo, directeur général de GT Motive.


Sa filiale française a vu ses résultats progresser de 38 % l’an dernier et table sur un nouveau bond de 49 % en 2013. Internationalisé, GT Motive n’a pas fini de mettre en relation les gestionnaires de sinistres, les experts, les ateliers de réparation et les clients en France.