A la faveur d’une progression de 2,5%, Peugeot a ravi à Renault la première place du marché hexagonal à fin février 2019. En revanche, la marque au losange pointe à la première place sur le segment des particuliers.

« La croissance de la 508 de même que celle du Partner sont conformes à nos ambitions. Concernant les 3008 et 2008, les immatriculations sont en recul mais nous ne pouvons pas parler d’un essoufflement car le premier trimestre 2018 avait été très bon, en raison de fortes livraisons de portefeuilles, en particulier sur le 3008 », commente Guillaume Couzy, directeur de Peugeot France, dont l'objectif en 2019 est d’atteindre une part de marché de 18% sur les segments des voitures particulières et des véhicules utilitaires. A ce stade, la marque est parfaitement dans les clous, avec respectivement 18,8% (-0,4 point) et 18,4% (+0,8 point) de pénétration.

« L’ambition est de continuer à être dans le match. L’enjeu est important en mars car il s’agit d’un mois toujours très fort en termes de prises de commandes », poursuit le responsable. Sur ce début d’année 2019, Peugeot a pris les commandes grâce à la 208, qui tient toujours son rang (+2,4%), et la 508 (+114%).

Pour répondre au lancement de la nouvelle Renault Clio, prévue en juin 2019, Peugeot lancera en octobre la nouvelle 208. « Je n’ai aucune inquiétude concernant sur la fin de vie de la 208 actuelle, qui progresse d’ailleurs sur ces deux premiers mois. Nous maitrisons généralement bien les fins de cycle de nos produits et les derniers renouvellements l’ont confirmé », conclut Guillaume Couzy.