Après Nissan, Honda ? Le constructeur nippon n'a pas fait de communication officielle, mais un député de Swindon, Justin Tomlison, s'est montré disert sur Twitter. Selon ses dires, Honda pense fermer son usine britannique où est actuellement produite la Civic. La volonté d'Honda serait basée sur "l'ambiance générale et non sur le Brexit" selon M. Tomlinson. Qui précise aussi qu'Honda "va se réunir avec toutes ses équipes" et qu'il n'y aura "pas de pertes d'emplois ou de changement de production avant 2021".

Selon Honda, ce sont environ 3500 personnes qui travaillent à l'heure actuelle à la production de 160 000 Civic par an.

La nouvelle de la fermeture est intervenue quelques heures après une prise de position officieuse de la part de Porsche. Certains, au sein du constructeur allemand, ont d'ores et déjà prévenu qu'un Brexit sans accord allait rimer inévitablement avec une hausse des tarifs, de 10% sans doute.

Le 3 février 2019, Nissan avait déjà annoncé son intention de ne pas fabriquer le nouvel X-Trail en Grande-Bretagne. La sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni va en effet rendre le pays nettement moins compétitif d'un point de vue industriel avec le rétablissement des droits de douane.