Ce sont 906 véhicules 100% électriques que Hyundai France est parvenu à distribuer en 2018. Un volume en hausse de 155%, pourtant largement en deçà des ambitions pour 2019 : il s'agira que le réseau parvienne à vendre 198% de véhicules électriques de plus cette année, soit 2700 unités : "Le problème tient surtout dans l'approvisionnement" fait remarquer Lionel French-Keogh, le directeur général de Hyundai France, "ce sont des véhicules fabriqués en Corée du Sud pour le monde entier".

Hyundai met la barre haut dans ses ambitions électriques, mais pas uniquement. La filiale française pense aussi être en mesure de distribuer 20% de produits électrifiés dans son mix cette année : "Cette gamme va doubler par rapport à 2018" continue Lionel French-Keogh, qui a remarqué que le rythme de commande des voitures "propres" s'était grandement accéléré au quatrième trimestre 2018 par rapport au reste de l'année. Même l'hydrogène et la Nexo seraient plébiscités, bien que l'infrastructure de recharge à destination du grand public soit quasi-inexistante : "Il y a aujourd'hui une vraie demande" observe Lionel French-Keogh.

Et en matière d'ambitions, les ventes aux entreprises ne seront pas en reste : "Travailler ce canal est prioritaire" annonce le directeur général, "l'objectif est de faire +20% et de poursuivre la professionnalisation du réseau". Un réseau français qui compte aujourd'hui 50 sites spécialisés sur les flottes (sur 188 points de vente) et à peu près autant de vendeurs dédiés.

Plus de voitures "propres", plus de ventes aux entreprises, et pour cause : Hyundai France est loin de s'en plaindre, mais son mix par canal de vente fait ressortir une hypertrophie du côté des particuliers : 63,5% de ses ventes se font auprès de clients finaux, tandis que les marques concurrentes témoignent plutôt de 45% d'immatriculations environ chez les particuliers. Pour autant, le canal de la location de courte durée ne sera pas activé plus que de raison, "par choix", indique Lionel French-Keogh qui souhaite que les Hyundai conservent une bonne valeur résiduelle sur le long terme.

Toutes les ambitions mises bout à bout, Hyundai France a donc un objectif de 38 000 VN distribués sur le territoire cette année : "Grâce à la prime à la conversion, il y a encore des opportunités de croissance sur les i10 et i20" termine le directeur, qui prévient aussi que le modèle le plus vendu de Hyundai devrait être, cette année, le Kona. Soit un modèle à la marge plus faible que le Tucson...