A la fin de l’année 2018, de nombreux acteurs du marché tablaient sur un marché automobile étale en 2019. Les deux premiers mois de l’exercice semblaient confirmer cette tendance (327517 unités, soit +0,5% en VPN, avec un marché des VUL encore dynamique de surcroît). Toutefois, directeurs de marques comme distributeurs reconnaissent majoritairement que ces résultats sont obtenus aux forceps et que certaines pratiques de fin d’année 2018 ne doivent pas être oubliées.

Dès lors, les experts d’IHS Markit ont révisé leurs prévisions pour le marché français et d’une manière plutôt négative. Ils tablent ainsi sur un marché à 2,125 millions d’unités, soit un repli de 2,2% par rapport à 2018. En outre, les véhicules commerciaux, en dépit d’un démarrage bien orienté, ne devraient pas tenir la distance et un recul de 3,4% est mis en avant.

Ces nouvelles valeurs sont naturellement susceptibles d’être encore révisées au cours de l’année.