Rien d'officiel, l'affaire serait toujours en discussion selon la presse espagnole : Renault envisagerait très fortement de faire migrer les chaines de production du Twizy d'Espagne vers la Corée du sud. La décision pourrait être prise prochainement, puisque l'idée serait de démarrer la fabrication du quadricycle dès l'an prochain. Renault serait encore en train de mener des consultations localement pour la fourniture des composants.

Aujourd'hui encore fabriqué à Valladolid, le Twizy n'est sans doute pas le véhicule qui fait le plus transpirer les équipes. Selon nos confrères ibériques, il serait fabriqué à la demande, lorsque le carnet de commandes est rempli. Depuis 2012, environ 22 000 Twizy auraient été produits ; 2162 exemplaires ont été fabriqués par Renault au premier semestre 2018, 1185 ont été effectivement vendus.

Or, cette année, les ventes de Renault Twizy sont essentiellement le fait de la Corée du sud. Avec 984 Twizy immatriculés au premier semestre, la Corée a pesé pour 83% des ventes mondiales de l'engin. Il n'est donc pas étonnant que Renault cherche à y produire son véhicule, d'autant plus que la batterie provient déjà de Corée.

Les ventes de véhicules électriques se sont d'ailleurs envolées en Corée du sud au premier semestre. Elles ont dépassé les 10 000 unités pour la première fois, en partie grâce à des conditions fiscales avantageuses pour les "micro-véhicules", catégorie dont fait partie le Twizy.

Renault n'a pas souhaité confirmé la nouvelle : "Pour l'instant, ce ne sont que des rumeurs" a fait savoir le constructeur.