Les adieux officiels d'Infiniti à l'Europe, une surprise sans l’être vraiment... Infiniti a arrêté de tourner autour du pot et a annoncé son retrait de l’Europe de l'Ouest début 2020. La firme nippone (qui appartient à Nissan), arrivée sur le continent européen en 2008, quittera les marchés français, allemand, italien, ou encore belge et suisse dans un peu moins d’un an pour se concentrer sur ses marchés les plus porteurs comme l’Amérique du Nord et la Chine. La marque assure que ce plan de restructuration n’aura aucune incidence sur la poursuite des opérations d’Infiniti en Europe de l’Est, au Moyen-Orient, en Asie et en Océanie.

Le flop en 2018

Ce retrait du marché occidental est la conséquence directe des ventes complètement en-deçà des attentes du constructeur : en 2018, Infiniti a difficilement vendu ses 6 200 exemplaires (vs 12 571 en 2017), autrement dit le flop des dernières années. En France, la dégringolade est également flagrante : en 2017, 1985 immatriculations ont été enregistrées contre 945 en 2018. A noter qu’en 2016, le record des ventes en France avait été battu avec 3 295 unités écoulées.

Dans un communiqué, Infiniti explique plus en détail son plan : « l’année 2021 verra Infiniti électrifier son portefeuille, cesser d'offrir du diesel et concentrer ses ressources sur ses principales opportunités. La société mettra davantage l’accent sur sa gamme de SUV en Amérique du Nord, introduira cinq nouveaux véhicules en Chine au cours des cinq prochaines années, travaillera à l’amélioration de la qualité des ventes et de la valeur résiduelle, et réalisera davantage de synergies avec Nissan Motor Company. Tout ceci fait partie de la vision d’Infiniti aspirant à devenir l’une des marques leader du segment premium ».

Fin de la production de la Q30 et de la QX30

Electrification de la gamme, renforcement aux Etats-Unis et départ de l’Europe, un paradoxe quand on sait que les Américains sont moins enclins aux véhicules propres que les Européens…

Mais ce qui est le plus surprenant c’est la vitesse à laquelle Infiniti compte faire ses valises, soit au tout début de l’année 2020. Outre la disparition symbolique de la marque sur les terres européennes, les activités industrielles, le retail mais aussi l’après-vente sont aussi concernées. Infiniti « s’efforce de trouver les opportunités alternatives pour tous les employés touchés, consulte des représentants des employés chaque fois que nécessaire, et identifie des opportunités de transition et de soutien à la formation le cas échéant. Une fois ce processus terminé, Infiniti travaillera avec ses concessionnaires pour conclure des fins de contrats de concession, en apportant le soutien et les services nécessaires pour assurer une transition en douceur ». A noter que la production de la Q30 et de la QX30 sur le site de fabrication de Sunderland au Royaume-Uni s’arrêtera mi-2019.

A lire aussi Le Français Christian Meunier à la tête d'Infiniti