Les chiffres officiels du marché italien en janvier 2019 ont été livrés et le périmètre du VN affiche un repli de 7,5% par rapport au même mois de référence de 2018, à 164864 immatriculations. « Après le léger rebond de décembre 2018, le mois de janvier est à la baisse, même s’il faut garder à l’esprit que le mois de janvier 2018 avait été excellent, le meilleur premier mois de l’année depuis 2010 », détaille Paolo Scuderi, président de l’Anfia.

Autre fait marquant de janvier 2019, le diesel s’est affaissé, -31% pour une pénétration de 41%, ce qui profite à l’essence, +28% et 45% des immatriculations. C’est la première fois depuis septembre 2003 que l’essence passe devant le diesel. Les énergies alternatives progressent plus lentement (+3,5% et 13,7% de part). « La diabolisation du diesel fait son chemin, et les menaces de restriction de circulation influent sur les choix des consommateurs », souligne Paolo Scuderi.

Par ailleurs, le marché du VO est aussi orienté à la baisse en janvier 2019, -3,7% pour 377787 transactions.

« L’année 2019 ne s’ouvre pas sous des auspices très favorables, avec une situation économique incertaine et des inquiétudes marquées sur l’entrée en vigueur du bonus-malus en mars », conclut Paolo Scuderi.