Le mois passé, 292 761 véhicules de plus de 660 cm3 (voitures, camions, bus) ont été achetés, contre 315 744 unités un an plus tôt. Dans le détail, les ventes de voitures de tourisme ont baissé de 7,9% à 252 477 unités, les achats de camions ont décliné de 2,7% à 39 407 exemplaires et ceux de bus ont dévissé de 29,3% à 877 unités.

Les ventes de véhicules neufs se montrent très volatiles et ne sont pas un indicateur très probant de l'état de l'économie, d'autant que les statistiques sont très variables selon les constructeurs.

Si les modèles de marque Toyota ont connu une baisse de 16,9% le mois dernier, les ventes de la marque de luxe Lexus du même groupe ont, elles, bondi de 25,6%. Les Nissan ont de leur côté progressé de 2,5%.

Les ventes de mini-véhicules (moins de 660 cm3) ont quant à elles reflué de 0,4% sur un an à 161 004 unités, a fait savoir séparément un autre organisme du secteur. Ces petites automobiles, appréciées des Japonais pour leur coût très inférieur à celui des voitures classiques, se portent relativement bien depuis le début de l'année après une mauvaise passe liée à des changements fiscaux.
Au total en juin, tous gabarits et types confondus, les ventes de véhicules neufs ont fléchi de 4,96% à 453 765 unités, après un repli de 0,19% à 371 867 exemplaires en mai.