Le groupe Volkswagen a établi un nouveau record historique en livrant 10,83 millions de véhicules (VP, VUL, PL) dans le monde en 2018, soit une hausse de 0,9% par rapport à l’exercice 2017. « Cela n’a pas été facile pour nous cette année, particulièrement au second semestre. Il a été possible d’atteindre ce nouveau record de livraisons pour le groupe grâce à une combinaison de produits exceptionnels et au haut niveau de confiance de la part de nos clients. Au regard de la volatilité des développements géopolitiques, notre activité devra faire face à un vent contraire tout aussi fort en 2019 », commente Christian Dahlheim, en charge des ventes du groupe. Les marques Volkswagen (VP), Škoda, Seat et Porsche ont enregistré des nouveaux records de livraisons.

Les livraisons mondiales de Seat ont grimpé de 10,5% en 2018
Volkswagen a livré 6 244 900 unités dans le monde l’an passé, soit un volume en très légère hausse par rapport à 2017 (+0,2%). La croissance a été autrement plus significative pour Seat (+10,5%), à 517 600 véhicules, Škoda (+4,4% ; 1 253 700) et Porsche (+4% ; 256 300).

Les constructeurs de camions Man et Scania, qui ont respectivement affiché des croissances de 19,6% et 6,3%, ont grandement profité de la solide performance du marché des véhicules industriels européens l’an passé.

Au final, seule la marque Audi n’a pas été au rendez-vous en 2018. Avec 1 812 500 véhicules livrés dans le monde, elle a accusé un repli de 3,5%.

40% des livraisons en Europe


Le groupe allemand a écoulé 4 380 700 véhicules en Europe, soit une progression de 1,2% et une part de 40% de ses ventes mondiales. La hausse a été plus particulièrement sensible en Europe Centrale et de l’Est, où les livraisons ont grimpé de 7,1%. La reprise du marché russe a été bénéfique au groupe allemand (+19,8%).

Sur un marché chinois en repli l’an passé, Volkswagen a livré 4 207 100 unités, soit une légère hausse de 0,5%. Le groupe allemand a vu ses livraisons dévisser de 2% en Amérique du Nord, en partie à cause du Mexique (-15,6%), alors qu’elles ont augmenté de 2,1% aux Etats-Unis, à 638 300 unités.

C’est en Amérique du Sud (+13,1%), et plus particulièrement au Brésil (+30,4%), que le groupe allemand a bâti son succès en 2018.