Lease Plan considère qu'en 2019, "la Norvège, les Pays-Bas, la Suède et l'Autriche sont désormais les pays les mieux préparés en Europe à la révolution électrique" selon une étude qui a porté sur 22 nations. D'après le classement du loueur, la France figure en 12e position, soit en deuxième partie du tableau, loin derrière l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

La France a pourtant un atout pour mener à bien la "révolution électrique" : la densité de son réseau de charge. Selon Leaseplan, ce sont 34 558 bornes qui sont à la disposition des citoyens sur tout le territoire, ce qui classe le pays au 3e rang en la matière, derrière l'Allemagne (37 405 points de recharge) et surtout les Pays-Bas, qui disposent de 83 196 bornes !

Mais en dépit d'un nombre non négligeable de prises à disposition des voitures dites propres, la France témoigne d'un nombre assez faible d'immatriculations d'électriques ou d'hybrides rechargeables rapporté à sa population. D'après les calculs de Lease Plan, le taux français est de 0,46. A comparer avec le taux de 1,9, atteint par la Suède, ou de 1 dont est crédité le Luxembourg.
Toujours rapporté à la densité de population, le nombre de points de charge est en outre moins flatteur qu'il n'y paraît en France. Pays-Bas, Norvège et Luxembourg sont largement mieux dotés... Enfin, Paris serait loin d'être le mieux disant en matière d'incitations étatiques à l'achat ou à l'utilisation des véhicules.

L'étude de Lease Plan conclut que globalement, "pour la première fois, tous les pays étudiés ont amélioré leurs scores comparé à l'an dernier". Des pays comme la Finlande, l'Allemagne ou le Portugal semblent avoir réalisé des efforts pour préparer leur territoire à cette fameuse révolution.

En bas de tableau figurent toujours les nations d'Europe de l'Est : Pologne, République tchèque, Slovaquie ainsi que la Grèce sont encore loin de pouvoir mettre à la route des centaines de milliers de véhicules qui se branchent sur secteur.