En menant cette étude, le spécialiste AAA Data livre plusieurs enseignements sur le profil du parc automobile français ainsi que quelques chiffres clés. Ainsi, il ressort que l’âge moyen des véhicules s’élève à 10,6 ans, un chiffre qui « témoigne de l’impossibilité d’un grand nombre de français à changer de voiture plus fréquemment, selon l’expert. Certains départements ruraux comptent jusqu’à 8% de leurs véhicules datant d’avant 1997 (Ariège, Creuse, Dordogne, Lot). Dans les départements très peuplés et étendus, on observe la plus grande concentration de véhicules, comme dans le Nord avec 1,4 million de véhicules, les Bouches du Rhône (1,1 million) ou encore la Gironde qui dépasse tout juste le million ». Selon les données du CCFA, l’âge du parc automobile affichait 9 ans en 2017, 8,3 ans en 2014 ou encore 6 ans en 1990.

Les berlines pèsent 58% du parc automobile français

Une autre observation, qui est plutôt une confirmation, concerne la proportion très importante de véhicules d’entreprises dans les Hauts-de-Seine et à Paris, avec respectivement 32 et 26% du parc roulant composé de véhicules professionnels, contre 7,3% pour la moyenne nationale. Si les SUV ont représenté 38% des ventes de véhicules en 2019 en France, ils ne représentent « que » 16% de la totalité des véhicules en circulation, loin derrière les berlines, qui comptent pour 58%, soit 23 millions de véhicules.

Les chiffres clés :

  • 39 millions de véhicules en circulation

  • L’âge du parc roulant est de 10,6 ans

  • Le Nord est le département qui compte le plus de voitures en circulation avec 1,4 million

  • Les Hauts de Seine comportent la plus importante part de véhicules d’entreprises (32%)