Quelques semaines après avoir investi dans la société américaine Tekion, Alliance Ventures est passé à l’offensive en Chine. Le fonds de capital-risque de Renault-Nissan-Mitsubishi annonce un nouvel investissement, cette fois-ci dans la start-up chinoise PowerShare. Celle-ci fournit aux utilisateurs « une plate-forme en ligne permettant de connecter les conducteurs de véhicules électriques aux opérateurs de bornes de recharge et aux fournisseurs d'électricité afin d'optimiser l'expérience de recharge. L'application propose un outil analytique reposant sur le cloud, grâce auquel les fournisseurs peuvent suivre les besoins des véhicules, la capacité du réseau électrique et orienter les conducteurs vers les bornes de recharges disponibles ».

« L'expertise de PowerShare répond à l'objectif de l’Alliance de maintenir son leadership dans le domaine de l'électrification des véhicules. Un solide réseau d'infrastructures doit être développé pour accélérer le déploiement des véhicules électriques et de nouveaux services de mobilité. Nous comptons sur la technologie de PowerShare pour y contribuer », commente François Dossa, directeur Alliance Ventures et Open Innovation. En novembre dernier, le fonds de capital-risque avait investi dans la société californienne Enevate, qui conçoit des batteries électriques lithium-ion et travaille sur la recharge ultrarapide des VE.

« L'investissement d'Alliance Ventures va nous permettre d’aller plus loin et plus vite dans la conquête de marchés en croissance, les développements technologiques ou l'exploration de nouveaux modèles économiques dans le secteur de la mobilité électrique », indique Ethan Zu, fondateur et président directeur général de PowerShare.

Au total, Alliance Ventures a réalisé dix investissements dans le domaine de la mobilité de demain, via notamment dans des start-up basées en Amérique du Nord, en Europe et en Chine. L’Alliance indique que PowerShare constitue le dernier ajout au portefeuille du fonds de capital-risque Alliance Ventures.

A l'occasion du CES de Las Vegas 2018, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi avait annoncé son ambition d'investir près d'un milliard de dollars sur cinq ans dans les nouvelles mobilités.