"C'est avec la plus grande tristesse qu'Exor a appris le décès de Sergio Marchionne", à l'âge de 66 ans, a fait savoir le groupe dans un communiqué.

L’état de santé de Sergio Marchionne, l’administrateur délégué du groupe automobile italien FCA pendant 14 ans et président de Ferrari depuis 2014, s’était brusquement dégradé samedi à la suite de complications opératoires dans un hôpital de Zurich. Fiat a alors annoncé son remplacement par Mike Manley, le patron de la division Jeep de FCA.

“Malheureusement, ce que nous redoutions est arrivé. Sergio Marchionne, l’homme et l’ami, s’en est allé. Je pense que le meilleur moyen d'honorer sa mémoire est de construire sur l'héritage qu'il nous a laissé, cultiver les valeurs d'humanité, de responsabilité et d'ouverture morale dont il a toujours été le promoteur le plus convaincu", a déclaré John Elkann, le patron d'Exor, petit-fils de Gianni Agnelli, la figure historique de Fiat.

"Ma famille et moi-même serons toujours reconnaissants de ce qu'il a fait, et nos pensées vont vers (sa compagne) Manuela et ses fils Alessio et Tyler. Je renouvelle ma demande demande de respecter la vie privée de la famille de Sergio", a-t-il ajouté.

Les députés italiens ont observé mercredi une minute de silence à la mémoire de L'Italio-Canadien Sergio Marchionne, patron emblématique. Le moment de silence, qui a interrompu l'examen d'un texte controversé visant à favoriser l'emploi, s'est terminé par des applaudissements.

Le manager italo-canadien aux éternels pulls ou polos noirs, qui avait pris les commandes de Fiat en 2004, prévoyait de passer les rênes de FCA dans le courant de l'année 2019.

En 14 ans, il a profondément remodelé le groupe, d'abord en redressant Fiat, en l'alliant en 2014 à l'américain Chrysler, tout en détachant d'une part les activités gros engins/camions en 2011 pour créer CHN Industrial et d'autre part le joyau Ferrari en janvier 2016.