Selon la note issue de la dernière enquête trimestrielle de l’Insee, les industriels français ont donc revu à la baisse leurs anticipations d'investissements pour 2018. Et 2008 qui s’annonçait comme une année globalement positive devrait in fine marquer un léger repli : « une baisse de 1% en valeur, alors qu’une hausse de 4% était encore envisagée en juillet ».

Cette révision de 5 points est « plus marquée que la révision moyenne observée à cette période de l'année depuis 2004, qui s’établit à -3 points », relèvent les experts de l'Insee.

Le recul est particulièrement net dans le secteur de la fabrication de matériels de transports, qui envisage désormais une baisse de 8% des investissements (contre une hausse de 3% anticipée auparavant), et en particulier dans l'automobile : -10% pour les investissements 2018 !

Cependant, la note relève que tous les secteurs industriels prévoient une reprise des investissements en 2019, de +4% en moyenne, notamment parce que « les perspectives de demande étrangère et de profits sont jugées plus stimulantes qu'en 2018 ». Une indication à manier avec précaution…