Le chiffre d’affaires de PSA inclut les résultats d'Opel Vauxhall depuis le 1er août 2017. Par conséquent, le périmètre de comparaison sur le troisième trimestre 2018 n’est pas encore représentatif. A ce stade, tout va bien pour le groupe français qui a enregistré une progression de 7,8% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017, à 15,4 milliards d’euros (14,3Md€ l’an passé). Dans le détail, le CA de la division Automobile (Peugeot, Citroën et DS) s’établit à 8,48Md€ (+0,8%). « L’impact positif du mix produit (+2,2%), des ventes à partenaires (+1,4%), du prix (+1,5%) font plus que compenser les effets négatifs des taux de change (-2,3%), notamment en Argentine, Brésil et Turquie, et des volumes (-2,9%) », commente le groupe. Le chiffre d’affaires de la division Opel Vauxhall s’élève à 3,87Md€ (contre 2,79Md€ cumulés sur les mois d’août et septembre en 2017). Celui de Faurecia a atteint 4Md€, soit une progression de 5,9%.

« La mise en œuvre du plan stratégique Push to Pass et du plan PACE! de redressement d’Opel Vauxhall démontre à nouveau qu’elle est un levier essentiel pour atteindre un niveau de performance durable en dépit d’un contexte difficile », commente Philippe de Rovira, directeur financier du groupe PSA et membre du comité exécutif. Le groupe indique que la croissance cumulée depuis le début du plan Push to Pass, à taux de change et périmètre constants, s’élève à 21,6%.

Fort repli des ventes de Peugeot


Sur le troisième trimestre 2018, PSA a commercialisé 703 000 véhicules dans le monde, soit un recul de 16,7% par rapport au troisième trimestre 2017 (842 900 unités). Les ventes de Peugeot ont chuté de 34,9% sur la période et celles de Citroën de 9,9%. Les ventes progressent pourtant de 8,1% en Europe mais elles baissent fortement en dehors du continent, en partie à cause de la suspension des opérations en Iran depuis mai 2018. 

Au cumul des neufs mois en 2018, le chiffre d’affaires de PSA s’élève à 54Md€, soit une progression de 18,8%. Toutes les divisions automobiles du groupe contribuent à cette croissance.

Dans le cadre du plan Push to Pass, le groupe se fixe pour ambition (hors Opel Vauxhall) d’atteindre « une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5 % pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible supérieure à 6 % en 2021 ainsi qu’une croissance de 10 % du chiffre d’affaires du groupe entre 2015 et 2018, en visant 15 % supplémentaires d’ici 2021 ».