Un an d'existence ça se fête, en général, en grande pompe. Le CNPA a mis le paquet pour fêter le premier anniversaire de son Moove Lab, programme d'accélération de start-up dédié à la mobilité, cofondé avec Via ID et installé à Station F. Avec la 3e promotion engagée début novembre 2018, ce laboratoire a reçu au total plus de 250 candidatures, sélectionné 20 start-up et fédéré une quinzaine de partenaires solides. Mais le cadeau réside plutôt dans la continuité de ce projet. Outre ce programme d’accompagnement, de suivi et d’échanges de bons procédés, le syndicat automobile souhaite insérer cette même logique d’écosystème instaurée à Station F dans son antre.

« Il y a beaucoup de forums, ou de workshops en tout genre mais pas d’espace neutre d’intérêt général, hors de la pression lucrative, pour observer et prendre de la hauteur. Nous sommes trop dans l’immédiat, pas assez sur les tendances de long terme, celles qui seront véritablement créatrices de manière durable. Combien d’initiatives voient le jour ? Combien aboutissent ? Combien avortent ? Pourquoi ?... », se questionne Xavier Horent, délégué général du CNPA.

C’est pourquoi un nouveau métier verra le jour au sein de l’un des cinq pôles de la maison traditionnelle de l’automobile, celui des solutions de mobilités. Ce nouvel espace sera exclusivement dédié aux start-up et à leur compréhension. Il s’agira ainsi de connecter une communauté (un espace de confiance), observer et analyser leur business model (espace de ressources), modeler une plateforme d’échanges (espace d’expérimentation) et gagner en cohérence pour la communication et l’intérêt général. Selon le dirigeant, cette branche sera même la parfaite extension de ce que réalise aujourd’hui le syndicat avec le Moove Lab pour réunir un maximum de start-up en devenir ou déjà solides.

«Désormais l’histoire ne s’arrête pas au Moove Lab, cette espace d’entraide, de recherche et de concrétisation sera légitime pour nos adhérents et le millier de start-up auto qui gravitent autour de nous. C'est finalement comme un garage, nous nous ajusterons, créerons, réparerons et contrôlerons les innovations. Nous sommes une organisation où toutes les sensibilités et compétences au service de la mobilité se retrouvent aujourd’hui », conclut Xavier Horent.

Mais, pour lancer officiellement ce nouveau métier, un "atelier des mobilités" sera organisé sur une journée début 2019 pour lui en donner les contours définitifs. Plusieurs start-up du Moove Lab et celles qui sont déjà adhérentes au CNPA se réuniront pour définir le métier, acter d’un nom et surtout énumérer les enjeux prioritaires et déterminer les problématiques, lesquelles il faudra forcément trouver une solution à terme. Bienvenue aux start-up !