« Cela va mieux et c’est une bonne nouvelle ", se félicite Francis Bartholomé, président du CNPA. Lors d’une conférence de presse, tenue ce 27 octobre 2016, il a dévoilé un rapport économique, intitulé « la mobilité en chiffres », montrant un relatif redressement des comptes de la distribution, la réparation et les services de l’automobile.

Selon ce rapport, dont la partie financière a été réalisée avec la Banque de France, l’année 2015 enregistre une amélioration des résultats d’exploitation, notamment dans le commerce et l’après-vente (+40% dans le commerce, +14% dans l’après-vente).

En revanche, les services accusent un léger repli (-1,6%) mais les performances restent toutefois supérieures à la moyenne des quatre derniers exercices.

Un endettement encore élevé


Très logiquement, on assiste à une remontée du taux de marge brute d’exploitation moyen (EBE/chiffre d’affaires HT). Dans le commerce automobile, celui-ci se redresse de 0,6% en 2013 à 1,3% en 2015.

Cette même étude montre également une stabilisation du taux d’endettement financier du commerce automobile (endettement financier / fonds propres nets) à 107,6%. Mais cet endettement reste structurellement élevé au regard de la moyenne nationale (74,6%).

L’analyse publiée dans le rapport du CNPA a été réalisée avec la Banque de France à partir des bilans de 12 422 entreprises de l’aval automobile affichant un chiffre d’affaires 2015 supérieur à 750 000 euros. Quelque 7 045 d'entre elles ont leur activité principale dans le commerce automobile, 4 792 dans l’après-vente et 585 dans les services.

Les forces de vente


Le même rapport du CNPA montre qu’en 2015, le nombre des entreprises du commerce automobile s’élevait à 31 796 affaires, soit une progression de 22,9% depuis 2010. Dans l’après-vente, on recensait 36 670 entreprises (+ 29,1%).

Dans la seule distribution des véhicules automobiles, ce rapport fait état de 11 147 points de vente dont 5 515 dans les réseaux primaires et 5 709 dans les réseaux secondaires. 

L'essor des MRA sous enseigne


Du côté des intervenants indépendants des constructeurs, 14 400 MRA sont recensés en 2015 (dont 8 330 sous enseignes et 6 070 autonomes), 1 250 centres-auto, 870 fast-fits et 2 740 spécialistes du pneumatique.

Depuis 2010, l'érosion du nombre de MRA a repris. Elle est notamment due à la disparition naturelle des entreprises (départs à la retraite des entrepreneurs conjugués aux difficultés de transmission de l'activité).

La proportion de MRA sous enseigne multimarque est en augmentation constante, ces entrepreneurs trouvent au travers de ces franchises dites "souples", un support en matière de marketing, de formation et de moyens techniques.

Des données factuelles pour mieux négocier


« La mobilité en chiffres » qui a été réalisé par le CNPA en partenariat étroit avec le Comité des constructeurs français (CCFA), actualisent nombre d’autres données sur l’aval automobile, comme le parc circulant, les dépenses de consommation automobile des ménages, des données sociales, etc…

« Il y avait un besoin de mieux identifier la filière de l’aval de l’automobile. Or, depuis plusieurs années, il n’y avait plus de chiffres émanant du CNPA sur la profession, commente Francis Bartholomé. Pourtant, des données chiffrées factuelles sont indispensables pour discuter avec les Pouvoirs publics ».


Ce rapport « la mobilité en chiffres » y remédie. « Et désormais, ce document sera renouvelé tous les ans", assure le président du CNPA.