Nissan a officialisé que la marque Infiniti allait cesser ses activités en Europe de l’Ouest, ce qui passe par un arrêt de la production des modèles Q30 et QX30 dès le mois de juillet dans l’usine de Sunderland, au Royaume-Uni. Un nouveau coup dur pour le site après l’annonce inattendue de l’arrêt du Nissan X-Trail il y a quelques semaines. L’inquiétude gagne donc les élus politiques locaux et les représentants des syndicats, surtout que l’hypothèse d’un Brexit sans accord prend de la consistance suite aux nouvelles déconvenues vécues par Teresa May.

« Il y a clairement une crise autour de l’activité automobile dans notre pays. Une partie du problème, pas la totalité certes, est liée au dossier du Brexit », synthétise ainsi non sans inquiétude Bridget Phillipson, membre du Parlement. Le retrait d’Infiniti concerne potentiellement 250 salariés à Sunderland, sur un total de 7000. Si Nissan s’engage à proposer des solutions de reclassement prioritaire aux salariés, c’est bien le coup d’après qui taraude les syndicats.

Rappelons qu'Infiniti met un terme à 11 ans d’efforts pour tenter de s’inviter au bal du premium en Europe. Mais la marque n’a jamais vraiment eu les moyens de ses ambitions : profondeur de gamme très réduite, motorisations inadaptées, ainsi qu’un manque de constance et d’abnégation au niveau des moyens alloués à la marque. En 2018, la marque a complètement décroché, évoluant à des années lumières du premium allemand et très loin d’une marque comme Lexus. Assez réduit (12 sites en France et 50 en Europe), ce qui n’est pas anodin soit dit en passant, le réseau avait déjà débuté son deuil.