Digital, phygital, chaque marque est encore à la recherche de la bonne formule de distribution à l'heure actuelle. Yves Bonnefont ,directeur de la marque DS, a révélé à l'occasion de la présentation des résultats annuels de la marque que le tout nouveau DS3 Crossback pouvait être configuré et acheté en ligne depuis le 10 janvier. Et pour les clients qui ne désirent pas se rendre du tout en concession, un service de livraison à domicile est possible... "Nous ne voulons pas pour autant que le client n'aille plus en concession" admet toutefois Arnaud Ribault, le directeur du marketing de DS, "nous sommes à l'air du multicanal. Le client fait comme il le souhaite !"

Le véhicule qui serait intégralement configuré et financé sur le web passe tout de même au moins une fois dans les mains d'un concessionnaire : c'est à lui que revient la livraison finale du produit, même si celle-ci n'a pas lieu dans ses locaux. De ce fait, Arnaud Ribault indique que du point de vue de la rémunération, l'opération est totalement identique pour le concessionnaire quel que soit le canal de vente choisi par le client.

Lancé depuis peu de jours, le système de vente en ligne n'a pour l'instant pas trouvé son premier client. DS fait en outre savoir que seul un système de Location avec option d'achat (LOA) est proposé pour l'instant : "C'est de loin la première manière de financer un véhicule" reprend Arnaud Ribault, qui fait savoir que jusque fin avril 2019, le système devrait en rester là.

Bien des évolutions purement web arriveront dans l'année, selon les promesses de DS. Le DS7 Crossback devrait lui aussi connaître les joies de la vente en ligne, tandis qu'au sein des grands marchés d'Europe (Allemagne, Italie...), le même système devrait être proposé courant 2019.