IDM (Molina), DPL (Lévy), Saphir, Dupouy, Guilmault et maintenant Court, la liste des opérateurs qui ont quitté le réseau de distribution Renault en l’espace d’un an est étonnante. Si l’on y ajoute les rapprochements initiés entre les groupes Lamirault et Schumacher ainsi que Delieuvin et Baconnier, on assiste à une accélération sensible de la concentration.

Déjà solidement ancré en Bretagne et en Normandie avec les marques Renault, Dacia et Nissan (et Alpine à Rennes), le groupe Bodemer va conforter sa position dans les départements du Morbihan et du Finistère. « L’opération consiste en l’acquisition de la totalité des actions de la Société financière Georges Court et de ses filiales Garage Court, Automobiles Centre Bretagne, Golfe Automobiles et Pacific Automobiles par la société Bodemer immo ou toute société du groupe Bodemer pouvant s’y substituer », rapporte l’Autorité de la concurrence.

L’opération comprend donc les sites Renault de Carhaix Plouguer et de Lorient ainsi que la concession Nissan de Lorient (mais pas celle de Vannes), soit un volume de 2 000 voitures neuves. Dirigé depuis 1998 par Elisabeth Court, le groupe familial distribue la marque au losange dans le Morbihan depuis 1914. La dirigeante ne cède pas l’ensemble de ses affaires puisqu’elle conserve les agences Renault de Quimperlé (29) et de Ploemeur (56) ainsi que les concessions Kia de Lorient et de Vannes.

En 2017, le groupe Bodemer avait commercialisé 18 751 voitures neuves et réalisé un chiffre d’affaires de 542,9 millions d’euros.