Trois ans après avoir esquissé son projet de village automobile, qui devait réunir les marques Renault, Dacia, Nissan, Opel, BMW, Mini et Toyota, le groupe Gueudet a finalement dû se résoudre à jeter l’éponge. Alors que le compromis de vente était signé, l’opérateur n’a finalement pas acheté les six hectares proposés par l’agglomération de la région de Compiègne (ARC).

Les habitants du lotissement des Cailloux, à Jaux, qui ne souhaitaient voir des concessions automobiles se dresser à 20 mètres de leur maison, ont donc eu le dernier mot après un combat de trois ans. Nos confrères du Courrier Picard rapportent que les habitants ont commencé à "prendre le dessus" au printemps dernier en multipliant les manifestations devant les concessions du groupe et les courriers aux constructeurs.

Classée en zone d’activités depuis 2001, la parcelle visée par le groupe devait accueillir une méga-concession de 20 000 m² au cœur de la zone d’activités commerciales de Jaux-Venette. Montant de l’investissement : 10 millions d’euros environ. La vente de cette parcelle aurait dû rapporter 3,7 millions d’euros à l’agglomération de Compiègne.